Target de Jean Baptiste Sauvage, les sardines et le damier Quai de Rive Neuve, 13007 Marseille
6548
Target de Jean Baptiste Sauvage, les sardines et le damier
Arrondissement : 7ème

Installée en septembre 2020 par l’artiste Jean Baptiste Sauvage, cette peinture baptisée “Target” est une reprise à échelle 1 de la piste d’atterrissage des hélicoptères du circuit Paul Ricard. Elle a prit place sur un terre-plein à l’abandon de sortie du tunnel du vieux port à Marseille au bout du quai Rive Neuve, recouvrant l’œuvre Sard’invaders de 2014 qui elle même utilisait le damier d’une création de 1989 signée Judith Bartolani et Claude Caillol.

La piste d’atterrissage, les terre-pleins aux bandes bleues et rouges bordés de pointillés roses et blancs font office de catalogue de formes. Ces formes, îlots en bordure de la piste caractéristiques du Castellet sont reprises, dé-fonctionnalisées et présentées comme possibles peintures autonomes. Un copié-collé à l’échelle du paysage dont la source est ici à quelques kilomètres de Marseille. Ce travaille s’inscrit à la suite d’autres pièces en lien avec les peintures Blue Line du circuit.

À cet emplacement, comme un palimpseste, se trouvent toujours les traces du travail de Judith Bartolani et Claude Caillol : un damier conservé, vestige d’une œuvre pour l’exposition en 1989 Transports (Barcelone / Marseille / Naples) représentant le carrelage d’un intérieur domestique sur lequel étaient disposés des meubles gigantesques, installations éphémères des deux artistes.

L’œuvre “Target” s’inscrit dans l’événement Magiciens de la Ville, premier festival d’art urbain contemporain à Marseille, proposant de ré-enchanter nos univers urbains par la création artistique en donnant un second souffle à des espaces oubliés. Pour cette première édition, Planète Émergences invite les artistes Jean-Baptiste Sauvage et Germain Alias IPIN à intervenir sur des installations artistiques dégradées dans l’espace public dans le but de leur donner une nouvelle vie.

2014-2020 les sardin'invaders via une image satellite google

2014-2020 les sard’invaders via une image satellite google

Ces créations viennent relier le centre historique de Marseille, le Vieux-Port, aux nouveaux quartiers de la Joliette, emblématiques des mutations de la ville. Des actions d’éducation artistique et culturelle et des rencontres publiques, en partenariat avec le Mucem accompagnent ses réalisations. Cette installation est une installation permanente qui restera visible après la biennale Manifesta. Une vidéo reportage réalisée par Vincent Pajot est dédiée à cette œuvre commanditée pour la collection vidéo du Réseau DDA en partenariat avec Triangle France -Astérides, et les ateliers de la ville de Marseille.

Né à Saint-Étienne en 1977. Jean-Baptiste Sauvage vit et travaille à Marseille. Qu’il emprunte des logos ou des motifs trouvés dans la publicité pour les réinjecter dans le réel, ou qu’il s’appuie sur une recherche spécifique comme le projet Olt, son travail s’élabore le plus souvent à partir de gestes in situ.

Ses interventions peuvent se déployer dans l’environnement urbain (comme la série de peintures murales qu’il a entamée en 2011), ou dans les espaces d’exposition. Elles se prolongent aussi à travers des projets éditoriaux (On Forme, en 2009, Razzle Dazzle / Blue Line, en 2014). Il privilégie également les collaborations avec des artistes, ou des graphistes.

Lors de la réalisation de l’oeuvre en 2014

Entre 1989 et 2020 on a pu apercevoir ici la main géante de Fouad Bouchoucha mais aussi une autre œuvre étonnante. On passait devant sans les voir…c’est vrai qu’il fallait prendre beaucoup de hauteur pour comprendre la signification de ces pavés de couleur bleu sur cet espace circulaire un peu à l’abandon au pied du Fort Gauteaume.

C’est en regardant des images satellites de Marseille que l’on pouvait découvrir que d’ingénieux artistes avait utilisé la mosaïque de cette sorte de no man’s land ceinturée par la route afin de créer en mode pixel un banc de sardines géantes qui n’aura pas réussi à boucher le Vieux-Port.

Elles sont apparus en 2014. Malgré des recherches je n’avais à l’origine trouvé aucune info sur l’œuvre et son auteur et sur cette pseudo place.

Quelques jours après la première publication de cette fiche je reçois un mail mystérieux d’un certain “Sard’invaders” en référence au célèbre jeu et à l’artiste de Street-art “Space Invader” m’envoyant un lien Google Street View et la vue d’une petite mosaïque rue sainte reprenant le même motif que le rond point…

Cherchant à en savoir plus, je reçois un nouveau mail avec le lien vers le site internet (aujourd’hui inactif) de ce projet artistique qui regroupait plus d’une dizaine d’œuvres malicieusement réparties dans le centre de Marseille le tout placé sur un axe formant le dessin d’une Sardine Géante (voir dans la galerie photo).

Une sardine qui a réussi à prendre le large se tient un peu plus à l’écart sur la tourelle du Canoubier en mer !


SOURCES tourisme-marseille.com & sardinvaders.com & manifesta13.org
PHOTOS Google Earth & Google Street View & sardinvaders.com & tourisme-marseille.com


FICHE A SUIVRE
Avis
Soyez le premier à donner votre avis !
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches