Stèle hommage à l’Abbé Urbain Legré, le Bonheur d’être Nu dans les Calanques Rue Désiré Pelaprat, 13008 les Goudes
914
Arrondissement : 8ème

Sur les hauteurs du petit village des Goudes, proche des blockhaus, se trouve une stèle ornée d’une croix sculptée. Inaugurée le 24 juin 1924 par le chanoine Figeac en présence du président du Club Alpin Français, M. Bourgogne, elle a été édifiée en l’honneur de l’abbé Urbain Legré (1862-1923), pour son dévouement envers la jeunesse. Ce personnage très atypique, marqué par un séjour en 1900 chez un peuple vivant nu et dans le bonheur sur l’Île de Java, a importé le concept, sous la forme de randonnées comportant des haltes au bord de mer, été comme hiver, au cours desquelles le caleçon était…interdit ! Une fiche signée Bruno Saurez, petit aperçu de son livre à paraître « Histoire du naturisme de la région marseillaise« .

Stèle hommage à l'Abbé Urbain Legré, le Bonheur d'être Nu dans les Calanques de Marseille« Que cette croix, dominant les Goudes, rappelle à tous le souvenir du Saint-prêtre, du savant et du vaillant excursionniste qui y conduisit pendant tant d’années de si nombreux jeunes gens, et y mourut un soir d’été, au bord de mer, dans ce cadre provençal qu’il aimait passionnément » (Charles de Luna « L’abbé Urbain Legré, sa vie, son œuvre d’éducateur », 1925).

L’abbé Legré était un personnage atypique qui mérite qu’on s’y intéresse. Ordonné prêtre en 1889 et aumônier en poste au couvent des sœurs du Saint-Sacrement, il devient professeur de mathématiques, physique et chimie au collège du Sacré-Cœur des jeunes.

Les personnes présentes le jour de l’inauguration, le chanoine Figeac, Charles de Luna, ainsi que celui qui sculpta le petit monument, Bernard Tabateau, comptaient parmi ses anciens élèves.

Stèle hommage à l'Abbé Urbain Legré, le Bonheur d'être Nu dans les Calanques de MarseilleChasseur, plaisancier, grand excursionniste, voyageur, alpiniste, ce fut aussi un paléo-botaniste réputé qui, notamment, trouva en 1914 sur l’île Maïre un silex du paléolithique inférieur. Il est intéressant de savoir que son père, avocat et ami de Frédéric Mistral, Ludovic Legré, fit découvrir Cassis au poète félibre, vraisemblablement en 1862.

Lors d’un séjour d’un an à l’île de Java en 1900, l’abbé Legré découvre un peuple heureux aux mœurs et aux coutumes simples vivant quasiment nu en communauté dont la santé et la force l’étonnent. A son retour, il espère transmettre cette vitalité naturelle aux enfants de sa paroisse en organisant des randonnées comportant des haltes au bord de mer, été comme hiver, au cours desquelles le caleçon est interdit.

Ses sorties recueillent l’autorisation des parents et du Diocèse. Elles sont organisées par tranches d’âges et dans l’optique de lutter contre le rachitisme et la tuberculose, dans le cadre de l’héliothérapie de l’époque pratiquée dans les sanatoriums. Plusieurs personnalités, l’abbé Ganay, les Docteurs Poucel, Beltrami et d’autres attesteront de la bonne moralité de ces bains en tenue adamiques.

Convaincus du bienfait de ces séances en plein air, ces enfants devenus adultes en organiseront à leur tour pour leur amis et familles en créant une des premières associations naturistes de France en 1930 : les Naturistes de Provence (dissoute seulement en 2001).

« Il laisse à chacun d’eux le souvenir infiniment précieux d’un des meilleurs Maîtres de leur jeunesse qui, très élevé par sa vertu et sa science, se rapprochait si bien de leur esprit et de leur cœur que ce Maître devenait un ami, ce prêtre devenait un père » (Charles de Luna « L’abbé Urbain Legré, sa vie, son œuvre d’éducateur », 1925).

Sa collection botanique comportant cent huit cartons de format 14/18 et un ensemble de 257 paquets fut léguée au Muséum d’Histoire Naturelle le 29 septembre 1923.

Depuis plusieurs années, Bruno Saurez effectue des recherches sur l’histoire du naturisme de la région marseillaise et un livre devrait prochainement sortir.


SOURCES Une fiche signée Bruno Saurez, livre à paraître « Histoire du naturisme de la région marseillaise »
PHOTOS Antoine Saurez & Dominique Milherou Tourisme-Marseille.com

Avis
5
Moyenne 2 AVIS
VOTRE NOTE:
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches