Montée des Tabors, le passage secret des tirailleurs algériens 26A rue Jules Moulet, 13006 Marseille
450

montee-des-tabors-le-passage-secret-des-tirailleurs-algeriensAu 26A rue Jules Moulet, non loin de l’ancienne station basse du funiculaire de Notre-Dame-de-la-Garde se cache un passage secret, une traboule puis un escalier permettant de relier rapidement les hauteurs du n°22-32 de la rue plateau Cherchell…un raccourci qui jouera son rôle dans la libération de Marseille. 

Une plaque à chaque extrémité rappelle que le 25 août 1944 les tirailleurs algériens ont pris d’assaut Notre-Dame de la Garde en partant de ce passage discret, permettant d’éviter un long détour. La veille, le 24 août, le général de Monsabert donne l’ordre au général Sudre de s’emparer de la colline de Notre-Dame-de-la-Garde, l’un des sites fortifiés de la ville où se sont retranchées les troupes allemandes. C’est aux soldats du 7e RTA et du 2e régiment de cuirassiers qu’est dévolu l’assaut principal.

Le 25 août au matin commence la bataille de Notre-Dame-de-la-Garde, les troupes – tirailleurs algériens en première ligne – progressent lentement par les pentes escarpées de la rue Vauvenargues, la place étant bien gardée et l’accès difficile.

montee-des-tabors-le-passage-secret-des-tirailleurs-algeriens

Escaliers au pied de Notre-Dame de la Garde

Une partie des tirailleurs réussit à atteindre la résidence épiscopale, située en contrebas. Une autre colonne monte à pied vers la basilique, guidée par le résistant Pierre Chaix-Bryan, qui leur fait emprunter ce fameux passage inconnu des Allemands, partant de la rue Cherchell (actuelle rue Jules-Moulet).

En dépit du feu ennemi, des salves d’obus et des rafales envoyées par les mitrailleuses des batteries environnantes et des îles, les tirailleurs donnent l’assaut et atteignent l’esplanade où la garnison allemande capitule. Soutenue par les Sherman de la 1re DB, une section du 7e RTA  investit la basilique et hisse le drapeau tricolore sur son clocher. Les chars “Jeanne d’Arc” et “Joubert” sont touchés de plein fouet.

Plusieurs dizaines de tirailleurs algériens ont trouvé la mort dans ces combats libérateurs.


SOURCES museedelaresistanceenligne.org
PHOTOS © Collection Charles et Julien Jansana & montage à partir d’image Google Maps

Avis
Soyez le premier à donner votre avis !
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches