Archidiocèse de Marseille et la résidence de l’Archevêque 14, place du Colonel-Edon 13007 Marseille
186
Arrondissement : 7ème

C’est au pied de Notre-Dame de la garde au sein d’un bâtiment récent que siège l’archidiocèse de Marseille, un archidiocèse métropolitain de l’Église catholique. Juste à côté se trouve une bâtisse ancienne beaucoup plus intéressante, la résidence de l’Archevêque et son immense jardin en restanque. Le diocèse de Marseille, érigé, selon la tradition, au ier siècle, est un des diocèses historiques de la Provence. Supprimé en 1801, il est rétabli dès 1822 et couvre, depuis, l’arrondissement de Marseille. Suffragant de l’archidiocèse métropolitain d’Aix, il est élevé au rang d’archidiocèse en 1948. En 2002, il devient métropolitain.

Archidiocèse de Marseille et la résidence de l'Archevêque

A droite le siège de l’Archidiocèse dans le bâtiment récent, à gauche la résidence de l’archevêque et son immense jardin (voir en grand dans l’onglet photos)

L’archidiocèse de Marseille confine, à l’ouest et au nord, avec celui d’Aix-en-Provence et, à l’est, avec le diocèse de Fréjus-Toulon. Il couvre l’arrondissement de Marseille, un des quatre arrondissements du département des Bouches-du-Rhône, en région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Les trois autres arrondissements des Bouches-du-Rhône — à savoir, les arrondissements d’Aix-en-Provence, d’Arles et d’Istres — relèvent de l’archidiocèse d’Aix-en-Provence.

Selon la légende, la présence chrétienne à Marseille remonte aux temps apostoliques avec le débarquement près de Marseille de Lazare et des saintes Maries (Marie-Madeleine, sainte Marthe et de Marie Salomé).

Lazare aurait été le premier évêque. Marthe aurait terrassé un dragon dans les environs. Il existe une belle statue de Marie Madeleine dans une petite crypte de l’église des Aygalades.

Marie Salomé est la patronne des gitans, qui vont chaque année aux Saintes-Maries-de-la-Mer.

Archidiocèse de Marseille et la résidence de l'Archevêque

Entrée de la résidence de l’archevêque

Le premier évêque de Marseille avéré est Oresius ou Œresius qui participa au concile d’Arles en 314. Cependant la nécropole de Saint-Victor contient des restes de martyrs considérés comme datant des années 250. C’est à cet emplacement que sera fondé l’Abbaye Saint-Victor de Marseille.

D’autres évêques légendaires sont parfois mentionnés dans les martyrologes, tel Abdalong qui aurait été contemporain de Charles Martel et qui est fêté le 1er mars.

Par un indult d’octobre 1516, le pape Léon X étend le concordat de Bologne à la Provence.

À la veille de la Révolution française, le diocèse de Marseille comprenait huit paroisses dans le territoire de la ville (La Major, Les Accoules, Saint Martin, Saint Laurent, Saint Ferréol, Saint Julien, Saint Marcel et Château Gombert, ces trois dernières dans le terroir) et vingt-deux paroisses dites foraines, à savoir :

Allauch, Aubagne, Auriol, Le Beausset, La Cadière, Saint-Cannat, Cassis, Le Castellet, Ceyreste, La Ciotat, Cuges, Gémenos, Julians, Méounes, Nans, Les Pennes, Peïpin, Plan-d’Aups, Roquefort, Roquevaire, Signes et Saint-Zacharie.

Archidiocèse de Marseille et la résidence de l'Archevêque

Entrée du siège de l’Archidiocèse

Lors de la création des départements, les paroisses du diocèse de Marseille sont réparties entre le département des Bouches-du-Rhône et celui du Var.

La constitution civile du clergé, décrétée par l’Assemblée nationale constituante le 12 juillet 1790 et sanctionnée par Louis XVI le 20 août suivant, supprime le diocèse de Marseille.

À la suite du concordat de 1801, par la bulle Qui Christi Domini du 29 novembre 18011, le pape Pie VII supprime le diocèse de Marseille et incorpore son territoire dans l’archidiocèse d’Aix-en-Provence. À la suite du projet de concordat de 1817, par la bulle Commissa divinitus du 27 juillet 1817, Pie VII prévoit de rétablir le diocèse de Marseille.

Par la bulle Paternae charitatis du 6 octobre 1822, Pie VII rétabli le diocèse de Marseille.

Archidiocèse de Marseille et la résidence de l'Archevêque À la suite de la loi de séparation des Églises et de l’État du 9 décembre 1905, qui abroge le concordat de 1801, le diocèse de Marseille devient une association diocésaine.

Par la constitution apostolique Inter conspicuas du 31 janvier 1948, le pape Pie XII l’élève au rang d’archidiocèse relevant directement du Saint-Siège. À la suite du concile Vatican II, l’archidiocèse organise un synode diocésain en 1991.

Le 8 décembre 2002, il devient la métropole de la nouvelle province ecclésiastique de Marseille et a pour suffragant l’archidiocèse d’Aix-en-Provence et les diocèses d’Ajaccio, Avignon, Digne, Fréjus-Toulon, Gap et Nice.


SOURCES Wikipedia
PHOTOS Google Maps & Dominique Milherou Tourisme-marseille.com

FICHE A SUIVRE
Dominique Milherou
Avis
Soyez le premier à donner votre avis !
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches