Piédestal n°2 du Monument de Pierre Puget Parc de L'espérance, 13014 Marseille
2785
Arrondissement : 14ème

Le bas du Parc de l’Espérance accueille près de son entrée une grande statue d’inspiration antique…un homme drapé d’un tissu blanc. Il s’agit d’un des deux piédestal du monument à Pierre Puget

Piédestal n°2 du Monument Pierre Puget, Parc de l'Espérance, MarseilleQuand il était encore en une seule partie ce monument en marbre de 1905, signée Henri Lombard représentait Pierre Puget sculptant le Milon de Crotone l’un des plus célèbres athlètes de la Grèce antique.

Le piédestal de 1906 a été réalisé pour des raisons de coût par des ouvriers spécialisés italiens de la maison Nicoli, installée à Carrare…cette délocalisation suscita la colère du syndicat français des entrepreneurs de monuments funéraires qui aurait souhaité que cette mission soit confiée à des artisans du cru.

C’est le 16 septembre 1906, après bien des déboires et dix ans après l’ouverture du concours lancé par la Ville et le Conseil général que le président de la République Armand Fallières, de passage à Marseille pour visiter l’Exposition coloniale, inaugure solennellement le monument.

Celui-ci se trouvait Place de la Bourse actuelle Place du Général de Gaulle. Une fois démantelé, le haut de la statue a été placé à l’entrée du Parc de la Colline Puget où l’on peut toujours l’observer.

L’un des parties du piédestal a donc été placée ici dans ce parc, l’autre partie représentant une femme et un enfant a été placée plus haut dans le domaine, à même un trottoir sur un emplacement totalement incohérent. Quant à la troisième partie supportant la statue de Puget, elle a tout simplement disparu.

Difficile de trouver une date précise et la raison de ce démantèlement.

Découvrez l’histoire passionnante et tourmentée de ce monument sur le site marseillesculptée.


SOURCES Tourisme-Marseille.com & marseillesculptée
PHOTOS Tourisme-Marseille.com & Archives & Archives Nationales

Avis
Soyez le premier à donner votre avis !
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire