Lycée Saint-Charles, Commissaire Gilbert & Président Pompidou 5 Rue Guy Fabre, 13001 Marseille
4478

Le lycée Saint-Charles, décor du commissariat du premier Taxi de Luc Besson, est un établissement général et technologique situé au sud des voies de la Gare Saint-Charles. Il fut  fondé en 1856 par la congrégation des Frères de la doctrine chrétienne. Georges Pompidou (président de la République de 1969 à 1974) y a enseigné les lettres au début de sa carrière, Édouard Daladier (figure du Parti radical) y enseigna l’histoire-géographie. Marcel Pagnol y fut répétiteur d’anglais et plus récemment, Jean Peyrelevade (haut fonctionnaire et dirigeant d’entreprise) et Élie Kakou (humoriste et acteur) y ont été élèves.

La chapelle de 1770 du Lycée St Charles

En 1856, la congrégation des Frères de la doctrine chrétienne coordonnent la construction d’un nouvel établissement. L’architecte Henri Condamin et les entrepreneurs Vial et Sicard gravent leurs noms sur le petit oratoire. Le site était déjà occupé par une petite chapelle toujours visible qui daterait de 1770. Celle-ci se trouvait sur l’ancienne propriété de la famille Guys. Elle fut d’ailleurs érigée suite à la guérison d’une maladie de P.A Guys et de Gabriel Rémuzat.

Les Frères de la doctrine chrétienne fut une congrégation laïque masculine de droit diocésain fondée en 1822 par Joseph Fréchard avec le soutien de l’évêque de Metz, Mgr Jauffret pour être vouée à l’enseignement primaire et à l’éducation religieuse des garçons.

Elle est autorisée par ordonnance royale du 17 juillet 1822, en tant qu’« institution charitable » destinée à l’enseignement des garçons des départements de la Meuse, de la Meurthe et des Vosges et avait son siège à Vézelise, elle s’est développée en France tout au long des trois derniers quarts du xixe siècle. La congrégation est aujourd’hui éteinte.

En 1860, le pensionnat Sainte Marie est ouvert et reçoit ses premiers élèves. L’actuel bâtiment général avait ses deux derniers étages utilisés pour l’internat avec environs 500 lits.

À la fin de cette même année on inaugure la chapelle. Un grand mur de soutènement est construit dans le chemin Saint Charles (bd Flammarion) avec au milieu deux pavillons reliés par un portail en fer encadrant un escalier à double-volée. Une statue de la vierge occupait la niche actuellement vide.

On comptait au pensionnat surtout des fils de marins et boursiers cochinchinois, originaires d’une colonie vietnamienne longtemps fidèle à Saint Charles.

En 1905, la loi de séparation des Églises et de l’État provoque l’expulsion des Frères. En 1909 l’établissement est annexé au Grand Lycée (Thiers).

En 1912 Saint Charles absorbe les pensionnaires du Petit Lycée de la Belle de Mai. Deux ans plus tard, en 1914 l’établissement est réquisitionné par l’armée.

congrégation des Frères de la doctrine chrétienne, lycée saint-charles de Marseille

Vue depuis les hauteurs du Lycée sur la Caserne du Muy

En 1921 le lycée propose un cursus scolaire complet. En 1929 les deux annexes Périer et Saint Charles deviennent indépendantes. Le nom de Henri Brisson (ministre décédé en 1912) est repoussé pour conserver celui du quartier Saint Charles.

Selon un ancien élève du lycée “un des bâtiments modernes a été construit sur un blockhaus allemand de la deuxième guerre mondiale car les calculs de charge pour le détruire étaient trop important et l’accès à des engins de démolition impossibles. D’après la légende du lycée, il y avait un escalier descendant dans la colline (peut être avec une sortie au niveau des voies)”. Ce bunker avait une très bonne visibilité sur la gare Saint-Charles et ses voies ferrées, un axe stratégique.

En 1947 c’est la partition entre Périer et Saint Charles. A la libération l’effectif atteint les 2000 élèves avec l’annexe Longchamp et Grobet.

L’Amicale des anciens élèves du Lycée Saint Charles a été fondée cette même année et est toujours active.

Lycée saint-charles de Marseille

Bunker de la deuxième guerre mondiale

En 1958 est construite une nouvelle aile des sciences. En 1966 c’est la fermeture de l’internat, deux ans plus tard est construit le gymnase, en 1970 sera érigé la piscine municipale Saint Charles.

En 1977 s’effectue la partition collège-lycée. De 1983 à 1986 le premier cycle est transféré au lycée Longchamp alors que le deuxième cycle de cet établissement est intégré au lycée Saint Charles. En septembre 1989 à lieu la création de la classe préparatoire économique et commerciale. En septembre 1992 c’est la création de la classe de TG3.

De 1993 à 1996 le conseil Régional réhabilitation les locaux.

En 1998, une brève scène du film Taxi y est tournée pour imiter la sortie d’un commissariat. L’intérieur de la cantine du lycée a été réaménagé pour servir de décors de l’intérieur du commissariat tout au long du film.


Focus sur le professeur Georges Pompidou

Né dans le Cantal, il enseigne d’abord en 1935 comme professeur de français, latin et grec en troisième à Marseille au lycée Saint-Charles pendant trois ans. Il est ensuite nommé à Paris au lycée Henri-IV, où il est chargé de classes de lettres supérieures et de préparation à l’École coloniale.

Agrégé de lettres, maître des requêtes honoraire au Conseil d’État et ancien directeur général de la Banque Rothschild, il devient membre du Conseil constitutionnel de 1959 à 1962, puis occupe, durant la présidence de Charles de Gaulle, la fonction de Premier ministre du 14 avril 1962 au 10 juillet 1968.

Il est élu président de la République française, lors de l’élection présidentielle de 1969, avec 58,21 % des suffrages exprimés, face à Alain Poher, le 15 juin 1969. Il exerce la fonction de président de la République du 20 juin 1969, jusqu’à sa mort, le 2 avril 1974.

Il reste, à ce jour, l’unique président de la Ve République dont le mandat est interrompu par la mort.


SOURCES lyc-stcharles.ac-aix-marseille.fr & Wikipédia & Sudwall
PHOTOS lyc-stcharles.ac-aix-marseille.fr & Extrait du film Taxi & Dominique Milherou Tourisme-Marseille.com

FICHE A SUIVRE

Avis
Soyez le premier à donner votre avis !
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches