Château de la Pomme, les Arcussia et les Orphelins de Guerre 52 Boulevard de la Pomme, 13011 Marseille
2643

Ce château discret du quartier de la Pomme qui abrite aujourd’hui des activités commerciales diverses fut un lieu d’accueil pour des centaines d’orphelins après la première guerre mondiale. La bâtisse était la demeure au 18e siècle d’une noble famille d’origine napolitaine, les Arcussia. Elle se revendiquerait selon certaines sources comme les descendants de Guillaume Tell, héros légendaire des mythes fondateurs de la Suisse…trois arcs ornent le blason familial devenu depuis les armoiries du quartier.

Blason des Arcussia

Elysée d’Arcussia, d’où descendent tous les Arcussia, de père en fils, était souverain de l’île de Capro, à 3o milles de Naples. Il fut général de l’armée de l’empereur Frédéric dit Barberousse. Jacques d’Arcussia était un des premiers officiers de la principale noblesse du royaume de Naples. Elle lui inféoda, en ce pays-ci, plusieurs terres par lettres patentes du 26 oct. 1375, savoir la sgrie de Tourves, Gaillet, Seissons, St Geniès, aujourd’hui les îles du Martigues.

François ou Franchisquet d’Arcussia, fils de Jacques, s’établit en Provence. Il est qualifié, dans la charte de l’assemblée des Etats, de 1390, François d’Arcussia de Capre, comte d’Hautemure et de Menerbe, sgr de Tourves. Il fut député, par cette même assemblée vers le Pape Clément VII, qui siégeait à Avignon, pour lui demander du secours contre les incursions de Raimond de Turenne.

Jacques II d’Arcussia, fils de François, fut dans les grands emplois, sous le règne de Louis II d’Anjou, adopté par la reine Jeanne pour son successeur à la comté de Provence. Charles d’Arcussia, sgr d’Esparron, est à la septième génération, depuis Jacques II. C’était le meilleur fauconnier de France ; il a fait plusieurs livres sur la fauconnerie.

Jean d’Arcussia fut conseiller au parlement en 1590. Il tenait pour la Ligue contre le roi Henri IV. Les seigneurs d’Esparron et du Revest ont fait les deux branches d’Arcussia à Marseille et à Hyères. Elles portent, pour armes, trois arcs à tirer flèches, de gueules, cordées de même, posées en pal, deux et un, dans un champ d’or, à la fasce d’azur. La branche des seigneurs d’Esparron y ajoute une épée dans un fourreau, posée en pal, derrière l’écu, pour la terre d’Esparron. Leur sobriquet, par le roi René, est : Gravité d’Arcussia.

C’est donc au 18ème siècle que la famille d’Arcussia s’installe sur ce domaine et y aurait construit ce château…on raconte que le compositeur, transcripteur et pianiste virtuose hongrois Franz Litz y donne des concerts au 19ème siècle.

En 1916 l’Œuvre Provençale des Orphelins de Guerre occupe le château. Beaucoup d’autres associations, comités, œuvres de bienfaisance, prennent en charge à cette époque les orphelins. Pour collecter des fonds elles font appel à la charité du public. On vend des médailles patriotiques lors des journées nationales des orphelins dont la première a lieu en 1915. Sur le front, c’est une hécatombe.

En 1916, l’Etat crée l’Office national des mutilés et réformés et en 1917 l’Office des Pupilles de la Nation. Les enfants dont le père ou le soutien de famille, a été tué ou grièvement blessé, sont adoptés par la France et des adoptions prononcées par les tribunaux de première instance.

Plus d’un million 300 000 soldats français sont morts, pendant la première guerre mondiale, laissant 600 000 veuves et plus d’un million d’orphelins.

L’Oeuvre Provençale rachète le Château de la Pomme en 1924. Le bâtiment par la suite le Château du Foyer des Veuves de Guerre puis en 1988 une maison de retraite toujours pour les femmes ayant perdu leurs maris au combat. L’établissement fermera ses portes 10 ans plus tard en 1998.

Depuis la bâtisse et ses annexes abritent des activités commerciales diverses.


SOURCES jean.gallian.free.fr & Wikipédia & France 3 & Provence 7
PHOTOS Archives

Avis
Soyez le premier à donner votre avis !
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches