La Villa Gaby Deslys, la Folie qui devait devenir un Hôpital 285 Corniche JFK, 13007 Marseille
13039

Son mobilier, son jardin, ses statues, ses 15 chambres ou encore sa vue sur la rade de Marseille font de cette Villa blanche à l’italienne, l’une des plus belles et plus célèbres « folies » de la Corniche Kennedy à Marseille…propriété de la vedette du music-hall Gaby Deslys elle en fera don à sa mort en 1920 à la ville dans l’optique qu’elle devienne un hôpital pour les pauvres. Au final le site accueille quelques congrès médicaux certes mais aussi de grandes soirées festives et mondaines éloignées de l’esprit de la donation. De plus une parcelle de 1000 m²  est au centre d’une polémique en mai 2018 car celle-ci aurait été cédée à un élu marseillais pour y réaliser un projet personnel…le journal la Marseillaise évoque un « testament trahi ».

Villa de Gaby Deslys, Villa Lafont, Villa Maud, 13007 Marseille

Au temps de la Villa Maud

Le terrain de l’actuelle maison a été acheté tout d’abord par Houille de la Chesnaye. Ensuite, le banquier Léon Bonasse y fait bâtir la Villa Lafont.

C’est le 14 juillet 1918 que la vedette du music-hall Gaby Deslys décide d’acheter aux enchères le somptueux palais nommé à ce moment Villa Maud à l’industriel Jean-Baptiste Ribaudo pour la somme de 500 000 francs afin de pouvoir s’y reposer.

Devenue très riche et très célèbre mais frappée par la tuberculose, elle meurt en 1920, en léguant sa maison à la ville de Marseille dans l’optique que la villa devienne un hôpital pour les pauvres…un projet qui ne verra jamais le jour.

Une légende raconte que la vedette jeta tous ses bijoux à la mer… On l’a ainsi renommée Villa de Gaby Deslys voir tout simplement Villa Gaby. Cependant elle ne doit pas être confondue avec l’île Degaby située au large de la Corniche Kennedy.


Gaby Deslys,

villa-de-gaby-deslys-marseille-4

est née à Marseille le 4 novembre 1881 et morte à Paris le 11 février 1920. Après une cérémonie religieuse en l’église Notre-Dame de Grâce de Passy, le corps de la défunte est transféré à Marseille pour y être inhumé au cimetière Saint-Pierre dans le caveau familial.

Au milieu d’une foule immense, le maire de Marseille, Siméon Flaissières, assiste aux obsèques de celle qui fut la première star du music-hall et qui légua une grande partie de sa fortune à la ville de Marseille.

Découvrez sa Biographie complète

Malgré les dernières volontés de l’actrice, la villa est en proie à l’abandon pendant près de vingt ans. À la suite de l’armistice de 1940, l’état-major allemand prend possession des lieux. L’intervention militaire des armées américaines et françaises permet de reprendre la butte Bompard

Après la guerre, la villa va d’abord devenir un centre d’hébergement des juifs de France qui souhaitent rejoindre le nouvel État d’Israël. Ce n’est qu’en 1958, trente-huit ans après le décès de Gaby Deslys, que la ville de Marseille fait don de la villa à l’Assistance publique des hôpitaux de Marseille (AP-HM), conformément aux attentes de l’artiste qui voulait en faire un hôpital.

En 1990, la France décide d’y héberger le général Michel Aoun, Président du Conseil des ministres libanais, après son appel à ses fidèles au cessez-le-feu, lui qui est alors poursuivi par les armées syriennes pendant la guerre du Golfe.


Changement de cap en 2015

Villa de Gaby Deslys, Villa Lafont, Villa Maud, 13007 MarseilleAujourd’hui, la villa appartient toujours à l’AP-HM et accueillait souvent des médecins et autres hôtes de marque. Mais selon le Journal La Provence, vide depuis 2013, mal entretenue, la Villa Gaby virait au gouffre financier pour l’institution, justement contrainte à des économies drastiques.

Or, le conseil de surveillance et la mairie avaient refusé une vente pure et simple. C’est donc l’option d’une « mise en exploitation » qui a été retenue. MCO Congrès, l’un des leaders français, et marseillais, de l’organisation de congrès scientifiques est donc aux commandes de la Villa pour les quinze années à venir…

MCO Congrès a investi dans une rénovation du site et dans le développement d’un Centre de promotion de la médecine et de la science. Ainsi cette approche innovante associe transformation/valorisation de la communauté médicale et projet d’amélioration des structures existantes.
Villa de Gaby Deslys, Villa Lafont, Villa Maud, 13007 Marseille

En devenant un Centre International de Conférences, la Villa Gaby devient selon MCO Congrès « un outil de rayonnement et de développement pour les communautés médicales et scientifiques de Marseille. Ainsi l’esprit du legs présidera toujours à la destinée de ce lieu ».

Soutenu par « Marseille Sante 2020« , La Villa Gaby a pour vocation d’accueillir des réunions, congrès, séminaires de direction, « Boards » et Master-Classes de Sociétés Savantes, réunions stratégiques d’associations ou d’entreprises, réceptions et événements servant le rayonnement de la ville en Europe.

Cependant quelques voies s’élèvent sur l’utilisation événementielle plus large faîtes des lieux avec des soirées promotionnelles et festives, éloignées du monde médical. De plus une parcelle de 1000 m²  est au centre d’une polémique en mai 2018 car celle-ci aurait été cédée à un élu marseillais pour y réaliser sa maison personnelle.


La rénovation

Villa de Gaby Deslys, Villa Lafont, Villa Maud, 13007 MarseilleLa présence des nombreux décors, en façade comme dans les pièces intérieures (décors en stuc, sols et boiseries) constituent le charme singulier et caractéristique de cet édifice.

Pour magnifier ces éléments, il était indispensable pour les architectes de les remettre à l’honneur et de les faire ressortir de manière évidente et brute.

Les sols en mosaïques, les plafonds, les colonnes de marbre ou les décors de boiseries ont été restaurés et conservés afin de répondre au caractère spécifique de ces éléments.

Villa de Gaby Deslys, Villa Lafont, Villa Maud, 13007 MarseilleDans la restauration du Salon « Traquandi », le spectre et les fantômes des décors anciens ont été préservés dans leur forme primitive, figés par un simple vernis.

Les marques de décennies d’interventions ont été conservées et fixées à travers les formes et les couleurs originelles.

Le choix de l’artiste Gérard Traquandi, qui a collaboré pleinement avec l’architecte Raphaël Mougel à la création de l’univers de ce salon central, a été pensé pour rendre hommage à l’esprit de ce lieu unique.

Villa de Gaby Deslys, Villa Lafont, Villa Maud, 13007 MarseilleSon propre travail est connu comme jouant sur la trace et l’empreinte, jouant davantage sur le retrait plutôt que l’ajout de matière. L’artiste dédicace ce salon par l’exposition de plusieurs œuvres picturales en lien avec cette démarche artistique.

Les tableaux, le mobilier de Piero Lizzoni toujours édité chez Cassina, les luminaires de Roberto Paoli ou Konstantin Grcic viennent ainsi accompagner en toute simplicité ce parti pris résolument épuré et minimaliste.

Maîtrise d’ouvrage : Groupe MCO
Maîtrise d’oeuvre : Raphaël Mougel / Architecte DESA (Design)
Gérard Traquandi / Plasticien


SOURCES Wikipédia & La MarseillaiseVilladegaby.org
PHOTOS Robert Valette & Archives & Florence Gosset, Dominique Milherou tourisme-marseille.com

FICHE A SUIVRE
Avis
Soyez le premier à donner votre avis !
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches