Viaduc Ferroviaire de Saint-Antoine Traverse du Viaduc, 13015 Marseille
4802

Ce viaduc ferroviaire à voie unique de 1877, culminant à 31 mètres de haut, affiche une longueur de 270 mètres suivant un plan courbe. Surnommé également viaduc des Aygalades il est parcouru quotidiennement par une centaine de trains express régionaux ralliant Marseille à Aix-en-Provence et à moindre mesure de petites villes alpines comme Gap et Briançon. Construit en moellons de calcaire, il compte dix-huit travées voûtées en berceau plein cintre, de 12 mètres d’ouverture chacune.

Ce pont qui franchit le ruisseau des Aygalades a été réalisé selon certaines sources par l’architecte Gustave Mouriès à qui l’on doit également la création en 1894 de logements de style Haussmannien au 7, rue Colbert à Marseille ou encore l’hôtel du service colonial au 40 Avenue Robert Schuman toujours dans la cité phocéenne…un établissement inscrit dans l’inventaire général du patrimoine culturel.

Gustave Mouriès est également à l’origine de l’extension en 1872 du Château de Val-Seille à Courthézon dans le Vaucluse.

La ligne Marseille – Aix-en-Provence – Pertuis ou plus couramment TER Marseille-Pertuis est une relation commerciale des TER Provence-Alpes-Côte d’Azur, constituant la « ligne 12 ». Cette liaison utilise une section de la ligne de Lyon-Perrache à Marseille-Saint-Charles (via Grenoble) (ligne 905 000).

Le tronçon d’infrastructure entre Marseille et Meyrargues est également utilisé par les liaisons commerciales reliant Marseille à la gare de La Brillanne – Oraison et à Briançon.

Des terminus partiels ont lieu en gares de Saint Antoine, Gardanne et Aix-en-Provence Ville.

Le 11 juin 1863 une loi ratifie une convention avec la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée et accorde la concession de diverses lignes. Le 15 mai 1872 c’est l’ouverture de la section de ligne entre Meyrargues et Pertuis de la ligne Pertuis- Aix-en-Provence – Marseille.

En 1949 est mise en service la signalisation par Block manuel (BM) de la section Marseille – Aix-en-Provence. En 1975 la navette Pertuis-Meyrargues a été supprimée. Il n’y a plus de trains de voyageurs à Pertuis.

Le 3 septembre 2001 sonne comme la réouverture de la ligne Pertuis-Meyrargues et de la gare. Le 25 septembre 2003 sort une déclaration d’utilité publique du doublement de la voie de la ligne Marseille – Aix-en-Provence.

Le 2 février 2006 RFF supprime le passage à niveau 116 (croisement avec l’ex-route nationale 8 à l’entrée de la gare de Bouc-Cabriès) et attribue les premiers marchés pour les travaux de modernisation de la ligne Marseille – Aix-en-Provence1.

Le 10 décembre 2006 c’est la fermeture pour deux ans de la totalité de la ligne pour permettre la réalisation des travaux de doublement de la voie, l’installation d’une nouvelle signalisation, la construction de trois nouvelles gares sur Marseille (Picon-Busserine, Saint-Joseph-le-Castellas, Saint-Antoine), et la modernisation des gares existantes (notamment construction de passerelles avec ascenseurs pour le franchissement des voies).

L’acheminement des voyageurs s’effectue en autocar pendant cette période. Seules sont maintenues les liaisons entre Marseille et l’au-delà de Meyrargues, qui sont déviées par Rognac.

Le 14 décembre 2008 c’est la réouverture de la ligne, avec, entre Marseille et Aix, une desserte de type cadencé (de 1 à 3 services par heure dans chaque sens, avec intervalles multiples de 20 minutes).


SOURCES Pss Archi & Wikipédia & Ministère de la Culture
PHOTOS Fr.Latreille

FICHE A SUIVRE
Avis
Soyez le premier à donner votre avis !
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches