Le Tunnel du Rove, Monumental mais inutile depuis 1963 Port de Corbières, 13016 Marseille
5233

D’une longueur de 7 120 mètres, d’une largeur de 22 mètres, d’une hauteur de 15 mètres et d’une profondeur de 4 mètres, le tunnel du Rove est un tunnel maritime percé entre 1911 et 1927 sous la chaîne de l’Estaque, qui fait communiquer le nord de la rade de Marseille avec l’étang de Berre. Il est l’ouvrage d’art principal du canal de Marseille au Rhône. L’entrée monumentale de la tête Sud a été réalisée d’après les études de Gaston Castel, architecte en chef du département. Cet ouvrage hydraulique souterrain le plus long de France et le tunnel le plus long du monde à sa construction, nécessitera 15 ans de travaux pour être finalement obstrué par un éboulement en 1963 et hors service depuis !

Le Tunnel du Rove à Marseille

L’idée d’un canal qui relierait Marseille au Rhône par l’intérieur des terres fut avancée dès le xviie siècle. Encore fallait-il franchir la barrière que constitue le chaînon montagneux de l’Estaque qui sépare Marseille de l’étang de Berre. Ce n’est qu’au début du xxe siècle que le percement d’un tunnel fut entrepris.

Les travaux, confiés à l’entreprise Léon Chagnaud, commencés en 1911, employèrent 3 000 ouvriers, en majorité immigrés espagnols et italiens. Le creusement se faisait au marteau-piqueur et à l’explosif. On compta de nombreux morts. Pour la tranchée de Marignane, on utilisa deux grosses pelles à vapeur américaines, de marque Bucyrus, de 70 tonnes chacune, mais qui ne donnèrent pas entièrement satisfaction.

La livraison du canal est retardée par la Première Guerre mondiale mais bénéficie ensuite des financements du plan Dawes, un arrangement des réparations dues par l’Allemagne signé le 24 juillet 1924, à la suite du traité de Versailles de 1919.

La première traversée eut lieu le 23 octobre 1926. Le tunnel fut inauguré le 25 avril 1927 par le président de la République Gaston Doumergue. Sa construction et son inauguration sont mentionnés dans les pages des 20, 21 et 22 mars de l’almanach Vermot 1928, le mentionnant comme un des éléments d’un futur canal reliant Marseille à Strasbourg !

Tunnel du Rove à MarseilleRemarquable par ses dimensions, le gabarit du tunnel permettait le croisement de deux péniches de 1500 tonnes. Le souterrain à double voie est long de 7 118 mètres, large de 22 mètres, haut de 15,40 mètres.

La cuvette de 18 mètres de large sur 4 mètres de profondeur est bordée de deux banquettes de circulation de 2 mètres de large. Tous les 100 mètres est aménagée une niche de refuge en dehors du gabarit et tous les kilomètres, une chambre de refuge.

L’entrée monumentale côté Marseille signée Gaston Castel présente un décor architecturé qui joue avec les matériaux : l’appareil cyclopéen à bossage utilisé pour le soubassement et la bordure de l’arc contraste avec la pierre de taille à joints vifs utilisée pour le reste de la tête du tunnel. L’entrée côté étang de Berre est simplement revêtue d’un appareil polygonal.

Le 16 juin 1963, un effondrement se produisit dans un terrain marneux, sur 200 mètres de longueur, creusant en surface un cratère de 15 mètres de profondeur. Le tunnel est depuis lors fermé à tout trafic.

Tunnel du Rove à MarseilleL’entrée Sud du tunnel se situe à l’extrême nord de la commune de Marseille, dans le quartier des Riaux, proche de l’Estaque entre le port de la Lave et le site de Corbières. Le tunnel y attaque directement une paroi rocheuse de plusieurs dizaines de mètres de haut.

La plus grande partie de son parcours souterrain se situe sur la commune du Rove — d’où son nom —, mais aussi sous celle de Gignac-la-Nerthe et de Marseille.

L’extrémité Nord se situe au Sud de la commune de Marignane, dans une zone légèrement vallonnée, où le canal émerge dans une tranchée qui s’abaisse progressivement jusqu’à un port situé en bordure de l’étang de Bolmon, séparé de l’étang de Berre par le cordon du Jaï.



FICHE A SUIVRE
Avis
Soyez le premier à donner votre avis !
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches