Le Silo de la Madrague, depuis 1928 4 Chemin du Littoral, 13002 Marseille
5081

La Semoulerie de Bellevue du Groupe Panzani est présente à Marseille sur deux sites. Un au cœur du Silo de la Madrague, construit en 1928, et l’autre à St Just à proximité du Parc de Fort Obscure dans le 14ème. La semoulerie est reconnue internationalement pour sa capacité à proposer une large gamme de semoules et couscous et farines de blé dur adaptés aux besoins des industriels de l’agroalimentaire.

Le Silo de la Madrague, La Semoulerie de Bellevue, Panzani, Marseille

Silo de la Madrague, construit en 1928, 50 mètres de haut

Les produits de la semoulerie, leaders sur leurs circuits respectifs, sont commercialisés sous les marques Le Renard, Ferrero, Ricci, Zakia (née à Oran en Algérie dans les années 1950) et enfin Expert Gold.

Mais revenons d’abord en 1907 à l’époque où Jean-Baptiste et Anaïs Ferrero, italiens, s’installent à Alger et décident de se lancer dans les pâtes. Ils créent des semouleries qui alimentent la fabrication de pâtes, mais aussi de couscous.

La semoule de blé dur est alors roulée à la main et cuite dans des couscoussiers.

Si bien que dans les années 1930, Ferrero devient le leader mondial de la graine de couscous. En 1953, Ferrero s’installe en Provence.

De son côté Antoine Ricci, né le 25 février 1827 à Albingo en Italie, reçoit l’autorisation impériale en 1853 et fonde la société des pâtes Ricci en 1860 à Blida en Algérie.

Le Silo de la Madrague, La Semoulerie de Bellevue, Panzani, MarseilleEn 1953 la société emploie plus de 500 personnes. On peut lire alors sur ses camions : « Klaxonnez, Ricci bonne pâte vous laissera passer » ou « Ricci, les pâtes qui épatent ».

En 1973, la société Ferico, premier fabricant de couscous mondial naît de la fusion de Ferrero, Ricci et Socab.

Aujourd’hui, la marque Ferico appartient au groupe Panzani, société créée en 1940 par Jean Panzani.

Panzani a fusionné avec l’entreprise marseillaise Regia-Scaramelli en 1964. Le groupe, renommé Régia-Panzani, devient alors n°1 des pâtes en France avec une production de 90 000 tonnes.

En 1892, c’était l’entreprise lyonnaise, Rivoire & Carret qui s’installait à Saint-Marcel à Marseille pour devenir la plus grosse usine au monde dans le secteur des pâtes

Le siège social de Panzani est basé à Lyon. Avec le rachat de Regia-Scaramelli, Panzani intègre alors la Semoulerie de Saint-Just à Marseille et devient semoulier, ce qui lui permet de maîtriser entièrement la filière et la qualité.


Le Silo de la Madrague, La Semoulerie de Bellevue, Panzani, MarseilleCôté produits, Ferrero innove régulièrement et offre une gamme de couscous nature et aromatisés. Zakia au delà du couscous est le spécialiste des plats cuisinés halal.

Le Renard est reconnu pour la qualité exceptionnelle de ses semoules et autres produits céréaliers.

Expert Gold est une gamme de semoules et farines ayant des propriétés fonctionnelles technologiques et organoleptiques. C’est une gamme de produits dédiée aux marchés professionnels comme ingrédient et/ou matière première.

Dans les années 50 la semoule était vendue par les fabricants de pâtes ou par les conditionneurs. À cette époque, nous parlions de production de semoules en l’état. Des sachets ou des boîtes de 250 g, 500 g ou 1 kg étaient proposés directement aux consommateurs.

Pour les marchands spécialisés en produits exotiques, les fabricants de pâtes pouvaient fournir 5 granulométries différentes aux noms barbares : GG – MG – SSSG – SSSSE (4SE) – SSSSSE (5 SE).

Le Silo de la Madrague, La Semoulerie de Bellevue, Panzani, Marseille

Usine du 144 Avenue Corot à St Just

Les semoules étaient alors livrées dans des sacs de 100 kg en toile de jute ou de 50 kg en papier kraft. Le marchand les détaillait ensuite à ses clients à la «sasse», petite pelle en bois ou en métal, pour verser dans de petits sacs ou dans les récipients de leurs clients.

La production de ce type de semoule de différentes granulométries était très marginale et ne représentait qu’environ 1 à 2 % du total des semoules produites.

En 1962, suite à la déclaration d’indépendance de l’Algérie une forte population venant d’Afrique du Nord arrive en France et s’installe principalement, dans le sud de la France. La vente de semoules se développe alors rapidement.

À cette période, pour prendre le cas de la Semoulerie Le Renard, celle-ci était une minoterie semoulerie de petite capacité, transformant à peine 25 tonnes de blé par jour.

Le Silo de la Madrague, La Semoulerie de Bellevue, Panzani, MarseilleCette petite capacité permit de s’adapter très rapidement au marché de semoules de différentes granulométries et de revaloriser ainsi la production.

En effet, une concurrence acharnée sur le marché des semoules destinées à la fabrication des pâtes alimentaires entraîna la fermeture de nombreuses semouleries.

Afin de rendre plus facile la compréhension et le repérage des produits, des adaptations ont été effectuées.

Un changement d’appellation et l’attribution d’une couleur propre à chaque granulométrie ont été définis.

Le Silo de la Madrague, La Semoulerie de Bellevue, Panzani, MarseilleDésormais la semoule grosse est associée au vert, la moyenne au rouge, la fine au bleu et l’extra fine au noir.

Enfin, un dernier problème à résoudre était celui de l’emballage. Tout d’abord adopter un poids facilement manipulable par tous. Jusque-là les seuls poids étaient le 50 kg en papier kraft et le 100 kg en toile de jute doublée consignée.

Le Renard décida de créer un conditionnement de 25 kg, qui n’existait pas sur le marché et adoptait un type de sac original : le sac à valve.


SOURCES espace-provence.fr & groupe-panzani.frmanifpn2012.canalblog.com
PHOTOS Google Maps & Dominique Milherou Tourisme-Marseille.com & La Semoulerie de Bellevue

FICHE A SUIVRE
Avis
Soyez le premier à donner votre avis !
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches