L’Huveaune, les larmes de Ste Marie-Madeleine Embouchure de l'Huveaune, 13008 Marseille
2344

D’après une légende locale, l’Huveaune serait alimentée par les larmes de sainte Marie-Madeleine pleurant sur son sort dans la grotte de la Sainte-Baume où elle vécut 33 années…en effet c’est dans ce massif que le petit fleuve prend sa source avant de se jeter dans la Méditerranée à Marseille au niveau d’Epluchure Beach. Son étymologie est attestée sous la forme Uvelne en l’an 985, d’une racine pré-latine obscure…son nom en provençal est Evèuno, ou Vèuno. L’Huveaune s’est appelée autrefois Ubelka en celto-ligure, la dévastatrice, puis la Veaune…elle reste aujourd’hui une rivière peu valorisée pour la promenade à quelques sentiers près.

L’Huveaune, Parc du Vieux Moulin, quartier de Saint Loup à Marseille

L’Huveaune prend sa source dans la grotte de Castelette située à Nans-les-Pins dans le Var, à 590 m d’altitude au fond d’un cirque pittoresque, sur le versant nord de la Sainte-Baume.

Tout au long de sa vallée, l’Huveaune a permis depuis toujours une activité agricole, puis maraîchère pour Marseille. Elle le reste encore aujourd’hui en amont d’Aubagne.

Dès le Moyen Âge, elle alimente en eau certaines industries avec les premières faïenceries, la tuilerie et de nombreux moulins. Dans l’enceinte du Conseil Régional se trouve encore une arche du 13ème siècle seul vestige d’un aqueduc et ses des arcades hautes de 4,50 mètres ou courait autrefois l’eau de l’Huveaune.

Puis, à partir du milieu du xixe siècle, la vallée entre Aubagne et la mer s’industrialise avec de nombreuses industries, comme la chocolaterie (longtemps usine phare de Nestlé), les activités chimiques (Lafarge), la métallurgie (Coder, fabricant de remorques routières et ferroviaires).

L’Huveaune à la Pomme

Au cours des vingt dernières années, elles ferment les unes après les autres. Ne subsistent ou se développent que des implantations de grandes surfaces commerciales, et plus récemment des activités tertiaires et le retour de quelques industries (Vallée Verte) et ateliers artisanaux tels que la Brasserie des Suds.

Aujourd’hui, la vallée de l’Huveaune est une zone de résidence avec le développement des lotissements et grands ensembles d’habitation entre Marseille et Aubagne.

Elle est aussi la voie de dégagement de Marseille vers l’est du département et de la région : une voie importante de liaison avec l’autoroute A50 vers Toulon et Nice, le raccordement en cours de la rocade L2, et la voie ferrée qui relie Marseille à Toulon, Nice et la Côte d’Azur.

La longueur de son cours est de 48,4 km. L’Huveaune draine un bassin de 373 km2 couvrant la Sainte-Baume occidentale et une partie de la chaîne de l’Étoile, l’ubac du massif de Saint-Cyr, et le bassin marseillais.

Sentier pédestre de l’Huveaune entre le Stade Vélodrome et Epluchure Beach

Parmi ses affluents provenant de la Sainte-Baume, on notera le Peyruis à Saint-Zacharie, la Vede alimentée par d’abondantes sources dans le ravin des Encanaux, le Fauge provenant du parc de Saint-Pons près de Gémenos alimenté par une belle source, le ruisseau du Rioux venant de Saucette.

Provenant de la chaîne de l’Étoile, le Merlançon rejoint l’Huveaune au Pont-de-Joux, et le Jarret, qui prend sa source tout au nord de la commune d’Allauch, rejoint le fleuve à Marseille dans le quartier de Sainte-Marguerite.

La haute vallée de l’Huveaune, en amont d’Aubagne, est encore relativement rurale, avec les villages de Saint-Zacharie, Auriol, Roquevaire et Pont-de-l’Étoile.

La basse vallée de l’Huveaune est marquée par une forte urbanisation et une ancienne industrialisation, traversant Aubagne, La Penne-sur-Huveaune et les quartiers est et sud de Marseille.

Embouchure de l’Huveaune, Epluchure Beach

Depuis 1986, la majeure partie du cours d’eau est déviée car il polluait les plages de Marseille situées à proximité de son embouchure. Ses eaux sont maintenant traitées puis rejetées dans la calanque de Cortiou. En cas de fortes précipitations, le trop-plein est évacué par l’ancien lit naturel.

Le petit fleuve, très pollué jusque dans les années 1980, a retrouvé une eau nettement plus propre ; il y vit 11 espèces de poissons différentes, et plusieurs espèces de canards, en particulier le colvert, sont revenues. Un sentier pédestre à Marseille permet de longer une toute petite partie de la rivière en amont du Stade Vélodrome jusqu’au Parc Borely.

D’après une légende locale, l’Huveaune serait donc alimentée par les larmes de sainte Marie-Madeleine pleurant sur son sort dans la grotte de la Sainte-Baume où elle vécut 33 années.

La vierge noire de Notre-Dame d’Huveaune est vénérée depuis le xvie siècle à proximité de l’embouchure de l’Huveaune. Initialement dans le petit monastère Saint-Sauveur (détruit à la Révolution), elle est maintenant exposée dans la chapelle Notre-Dame d’Huveaune de l‘église paroissiale Saint-Giniez de Marseille.


SOURCES Wikipédia
PHOTOS Dominique Milherou Tourisme-Marseille.com & Fr.Latreille

Avis
Soyez le premier à donner votre avis !
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches