L’Eau Vive, le Restaurant de Notre-Dame de la Garde Notre-Dame de la Garde, 13006 Marseille
2833

On ne le sait pas toujours mais au troisième niveau de Notre-Dame de la Garde se trouve une discrète et insolite cafétéria gérée par les Travailleuses Missionnaires de l’Immaculée revêtues des tenues traditionnelles de leurs pays d’origine…la communauté fondée en 1950 réalise des missions sur les cinq continents sur lesquels elle gère d’autres restaurants tous baptisés L’Eau Vive comme celui de la bonne mère. Mais derrière les bons petits plats à petits prix et une vue spectaculaire se cache une face plus sombre.

L’Eau Vive, le Restaurant-Cafeteteria de Notre-Dame de la Garde à Marseille

Ici pas de chichis et de décorateur tendance, on est dans un style figé, d’un autre temps…mais le plus important au final c’est qu’on y mange très bien, simplement certes, mais à petit prix, avec le charme en plus d’être servi par des bonnes sœurs venues du monde entier et vêtues des tenues traditionnelles de leurs pays d’origine tels que le Vietnam, le Cameroun ou encore Madagascar.

Au menu des plats traditionnels français et des plats inspirés des traditions culinaires des pays des sœurs. Les menus sont à partir de 13 € et 7 € pour les enfants.

La cafétéria est ouverte tous les jours de de 8h00 à 17h30 sauf le lundi. La réservation est fortement conseillée surtout les samedi et dimanche. Service de petit-déjeuner, déjeuner, goûter. Le restaurant est accessible au personnes à mobilité réduite par l’ascenseur.

> Les avis sur Tripadvisor

Les travailleuses de l’immaculée conception

L’Eau Vive, le Restaurant-Cafeteteria de Notre-Dame de la Garde à Marseille

La famille missionnaire Donum Dei a été fondée le 11 février 1950 par le prêtre français Marcel Roussel-Galle, né en 1910 en Franche-Comté et mort le 22 février 1984 à Rome. Elle s’appelait à l’origine la Famille des Travailleuses missionnaires de l’Immaculée.

Par la suite, la famille s’agrandit et comprend des laïcs engagés (Foyers Donum Dei, Mamans missionnaires, Jeunes Donum Dei, Enfants du Chapelet), qui forment la Fraternité Donum Dei. Le Père Roussel rassemble la Fraternité Donum Dei et la Famille des Travailleuses Missionnaires sous le nom de Famille Missionnaire Donum Dei.

En octobre 2001, les Travailleurs missionnaires de l’Immaculée ont commencé à Lisieux la formation des membres d’une nouvelle branche, celle des Travailleurs missionnaires de l’Immaculée.

« Cet appel du Christ les a bouleversés et ils sont prêts à tout quitter pour Lui, à Lui consacrer tout leur être, toute leur vie : Travailleur missionnaire, laïc consacré, Travailleur missionnaire, prêtre, Les appels sont divers, mais ils sont membres d’une unique Famille spirituelle. Frères de races et de cultures diverses, ils mettent tout en commun.

L’Eau Vive, le Restaurant-Cafeteteria de Notre-Dame de la Garde à MarseilleEnsemble, Travailleurs missionnaires prêtres, laïcs consacrés, ils s’engagent avec zèle au service des hommes; dans des paroisses, dans l’enseignement, la médecine, l’éducation, l’animation sociale, la catéchèse, la formation des familles, une charité concrète, spécialement auprès des plus pauvres, etc« .

En 2014, l’AVREF met en garde contre les dérives sectaires de ce groupe. Une cinquantaine de Travailleuses Missionnaires a quitté l’organisation ces dernières années. le livre noir des Travailleuses missionnaires est disponible sur le site de l’AVREF. Je vous invite à lire cet article de Marsactu sur les conditions de travail des sœurs du restaurant de Marseille.

A vérifier à présent si depuis ces alertes et ces articles les conditions se sont améliorées pour, selon le père Marcel Roussel-Galle, ces « vierges chrétiennes » qui épousent le christ « tout en restant d’humbles travailleuses avec une profession ».


SOURCES Notre Dame de la Garde & Marsactu & Wikipédia
PHOTOS Notre Dame de la Garde & Dominique Milherou Tourisme-Marseille.com

FICHE A SUIVRE
Avis
Soyez le premier à donner votre avis !
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches