Résidence Lucien Cornil, l’un des Plus Hauts Bâtiments en Bois de France 163 Rue Saint-Pierre, 13005 Marseille
4048

Lauréate du concours en 2015, l’agence montpelliéraine A+Architecture a livré à Marseille en septembre 2017 pour le CROUS l’un des plus hauts bâtiments en bois de France. L’approche urbaine sensible fait de cette résidence universitaire inédite de 200 chambres en R+7 un bâtiment fonctionnel, confortable, écologique, diffusant même un parfum forestier ! Seuls les fondations, les deux cages d’escalier et les deux gaines d’ascenseurs sont en béton. L’édifice construit en 12 mois seulement comprend 200 chambres et 30 places de stationnement.

Le choix de la construction bois est apparu comme une évidence pour l’agence A+Architecture alors que le concours ne mentionnait aucune obligation à ce sujet. Réduction des nuisances de chantier, optimisation du planning (20 à 30% de gain de temps) mais aussi engagement sur le confort de la résidence sont les atouts qui ont su convaincre le CROUS de miser sur ce projet inédit.

Composé en trois ailes, de hauts niveaux de finition et d’espaces partagés de qualité, ce projet présente une grande hauteur en rez-de-chaussée et des attiques sur les deux derniers niveaux. Le bois est présent sur tous les plafonds et sur une des parois des chambres l’autre étant isolée acoustiquement.

L’épannelage du projet vient jouer avec les avoisinants et laisse ces derniers mieux respirer malgré la grande densité du quartier. La majorité des chambres s’épanouie sur un cœur d’îlot, véritable jardin intérieur.

Mêlé à une architecture fonctionnelle, ce programme offre des solutions inscrites dans notre époque : innovantes et confortables, alliant qualité et impact environnemental.

Des voiles de bois, assemblés à plis croisés, véhiculent un parfum de ramure flottant au cœur d’un confort thermique et acoustique.

En ce lieu à la sonorité absorbante (façades perforées), se dessine un endroit protégé et confortable…côté rue, les ouvertures sont privilégiées le long de l’impasse moins bruyante.

Le bois est présent sur tous les plafonds et sur une des parois des chambres . L’utilisation de bois massif CLT (Cross Laminated Timber) permet de limiter les consommations énergétiques et promet un bilan carbone exemplaire.

Le registre des façades est tout autre. Sont mêlés une tôle ondulée perforée et de grands bardeaux métalliques aluminium pour brouiller les pistes, casser l’échelle et découper les volumes. La peau perforée passe devant une partie des larges bandeaux vitrés, transformant le soir venu, la résidence en immense luminion dans la nuit marseillaise.

Dans un programme dense (4 352m² SDP, 8,7M€), l’implantation et les choix de volumétrie ont permis d’aérer les espaces communs, les circulations et les vues pour offrir un bâtiment fonctionnel et ouvert sur la ville.

Marseille compte également sur son territoire le plus grand immeuble de bureaux en bois de France à sa construction, Ywood Docks Libres.


SOURCES A+Architecture
PHOTOS A+Architecture © Benoit Wehrlé

FICHE A SUIVRE
Avis
5
Moyenne 1 REVIEW
VOTRE NOTE:
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches