Pavillon Montyon, Annexe du Palais de Justice de Marseille par Castel Rue Emile Pollak, 13006 Marseille
2519
Arrondissement : 6ème

A l’étroit dans l’enceinte du Palais de Justice bâtit en 1862, l’administration judiciaire cherchait à étendre ses locaux. C’est à quelques pas de là rue Pollak, ex rue Fortia que l’architecte départemental Gaston Castel imaginera dans les moindres détails de 1930 à 1933, ce palais art-déco, du bâtiment, aux luminaires, en passant par les fresques…

Annexe du Palais de Justice de marseilleLe chantier démarre en avril 1930 et dès fin 1931, on mit en place les seuils d’honneur des deux parties de l’édifice : l’annexe du Tribunal Civil (devenu aujourd’hui le tribunal de Grande Instance) et le Tribunal de Commerce qui y siégea pour la première fois le 24 avril 1933.

Le nouveau bâtiment fut inauguré le 16 juillet 1933 par le Garde des Sceaux M. Penancier.

La façade principale s’inspire comme nombre de bâtiment de justice de l’architecture classique grecque. Les deux péristyles sont couronnés des frises du sculpteur provençal Antoine Sartorio a qui l’on doit également la façade de l’Opéra Municipal et les murs extérieurs de la Prison des Baumettes, deux autres réalisations signées Castel.

Le relief du Tribunal Civil présente deux allégories féminines de la justice punissant les criminels par le glaive et défendant les honnêtes gens de son bouclier. Le relief du Tribunal de Commerce symbolise la justice protégeant le Commerce et l’Industrie.

On trouve dans le vestibule du Tribunal de Grande Instance de grandes fresques de Jean Lair illustrant « L’abolition des peines corporelles sous la Révolution Française ».

Annexe du Palais de Justice de marseilleA l’entrée, la grande statue de la justice sculptée par Henri Raybaud ouvre les portes du palais. Selon l’historien d’art Emmanuel Laugier, l’espace le plus remarquable reste la grande salle du tribunal, avec la fresque d’Henri Brémond À la gloire de Marseille Capitale de la Méditerranée et les grands vitraux aux motifs géométriques.

Au dernier palier se déploie un panneau décoratif de Louis de Lombardon, Le comte de Provence Raimond-Bérenger V donnant les lois à la Provence. Dans cette annexe inconnue du public, d’autres pièces abritent des œuvres majeures du patrimoine marseillais :

le groupe sculpté de Louis Botinelly La Loi et la Justice protégeant le Droit dans le salon d’honneur, ou le tableau de David Dellepiane Marseille antique dans le bureau du Président du Tribunal.


SOURCES culture.gouv.fr Emmanuel Laugier
PHOTOS Sylvie Denante, drac paca

FICHE A SUIVRE
Avis
Soyez le premier à donner votre avis !
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches