Pavillon de Partage des Eaux, le Tore Avenue des Chutes Lavie, 13004 Marseille
5832
Arrondissement : 4ème

Construit entre 1899 et 1906 par l’entreprise du varois Lucien Gassier, il faisait jadis partie du système hydraulique de Longchamp et avait pour but d’améliorer la distribution de l’eau dans les nouveaux quartiers prolétaires du nord de la ville.

Oeuvre de Baptistin Duce, ingénieur au canal de Marseille, le Tore était une pièce maîtresse d’un dispositif hydraulique innovant d’alimentation par siphon et non plus par gravité de l’eau amenée dans le centre de Marseille par le canal de la Durance, achevé lui en 1849 et dont le Palais Longchamp fut la flamboyante célébration.

L’eau déversée au « Tore » montait dans une colonne centrale à 87,6 mètres de hauteur, remplissait la cuve au sommet et par « surverse » se répartissait à travers la ville par cinq conduites latérales.

C’est d’une épopée dont cet édifice est l’héritier. Avant d’atteindre par gravité les cuves de 40.000 m³ cachées situées sous les jardins du Palais Longchamp et qui ont servi elles jusqu’en 1996, les eaux du long canal de Marseille (160 km entre La Roque d’Antheron et La Ciotat) empruntaient une dérivation de 6 km depuis le réservoir de Sainte-Marthe.

Ces eaux approvisionnaient surtout les quartiers hauts de Marseille ainsi que les locomotives à vapeur de la rotonde historique du Paris-Lyon-Marseille de la rue Pautrier que le Pavillon surplombe.

Inscrit au titre de monuments historiques depuis 1998 et labélisé patrimoine du XXème siècle en 2011, le bâtiment est aujourd’hui désaffecté.

Découvrez l’histoire complète de ce lieu dans cet article de la Marseillaise signé David Coquille.


Quel avenir ?

Selon Marsactu.fr
, « en 2004, la Ville prévoyait de transformer le Tore en lieu d’exposition et de faire de son aqueduc une promenade piétonne. Mais la réalité financière a vite rattrapé ces grands projets et le Pavillon a été laissé à l’abandon. Les projets se sont alors orientés vers des travaux d’urgence pour assurer le clos et le couvert et sécuriser l’accès.

Ce n’est qu’en décembre 2014 que le conseil municipal a enfin voté l’autorisation de programme en vue de la restauration complète du Pavillon. Maître d’œuvre de l’opération, le cabinet Fabrica Traceorum de l’architecte du patrimoine Corrado de Luigi Morghen, déjà missionné pour la restauration des fabriques du jardin zoologique du Palais Longchamp, a procédé à l’examen minutieux du bâti, des structures de cet ensemble de trois édifices. « C’est un monument très dégradé ». Le cabinet avait évalué la restauration complète à 1,4 million d’euros ».

La restauration du Pavillon s’est achevée en 2017.


SOURCES Violette Artaud – Marsactu.fr David Coquille – La Marseillaise
PHOTOS Dominique Milherou Tourisme-Marseille.com & Archives

Avis
Soyez le premier à donner votre avis !
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches