Parc de l’Espérance Parc de L'espérance, 13014 Marseillle
3200
Catégorie : Parcs & Jardins / Parcs
Arrondissement : 14ème

Coincé entre l’Autoroute du Soleil et un centre d’activité, à quelques pas de la Station Alexandre et d’un cimetière, ce Parc de l’Espérance ne bénéficie pas au premier abord d’un emplacement privilégié qui pourrait susciter l’espoir chez un promeneur mais il présente tout de même quelques atouts dont des vestiges très surprenants !

C’est sur les terres d’une ancienne bastide aujourd’hui détruite qu’a été imaginé ce parc, mitoyen d’une ancienne huilerie du début du 20ème, aujourd’hui reconverties en commerces, bureaux et restaurants…en arrivant au parc par le haut du Bd Charles Moretti on peut remarquer la belle porte d’entrée du cimetière.

Le principal atout de ce Parc de l’Espérance est son immense toboggan en béton visible depuis l’autoroute…il est en effet vertigineux, doté de plusieurs pistes dont certaines s’engouffrant dans des tunnels. La piste la plus à gauche en partant du haut et même carrément dangereuse tant elle est pentue, elle est à déconseiller aux poids plumes qui pourraient se blesser en décollant en bas de parcours.

Du haut du toboggan on bénéficie d’un panorama intéressant sur la tour CMA CGM, la tour de la Marseillaise et les Îles du Frioul, mais le bruit incessant du trafic autoroutier devient vite gênant, tout comme lors de ma visite des hordes de motos cross qui sévissaient dans le parc à vive allure !

Le haut du Parc abrite de grandes pelouses et une petite aire de jeux assez maigrement pourvue…une grande statue d’inspiration antique d’une femme et d’un enfant (décapité) trône sur un trottoir comme oubliée, alors qu’il s’agit tout bonnement d’une partie du piédestal du monument à Pierre Puget ! Un emplacement totalement incohérent…

Quand il était encore en une seule partie ce monument en marbre de 1905, signée Henri Lombard représentait Pierre Puget sculptant le Milon de Crotone l’un des plus célèbres athlètes de la Grèce antique.

Le piédestal de 1906 a été réalisé pour des raisons de coût par des ouvriers spécialisés italiens de la maison Nicoli, installée à Carrare…

Cette délocalisation suscita la colère du syndicat français des entrepreneurs de monuments funéraires qui aurait souhaité que cette mission soit confiée à des artisans du cru.

C’est le 16 septembre 1906, après bien des déboires et dix ans après l’ouverture du concours lancé par la Ville et le Conseil général que le président de la République Armand Fallières, de passage à Marseille pour visiter l’Exposition coloniale, inaugure solennellement le monument.

Celui-ci se trouvait Place de la Bourse. Une fois démantelé, le haut de la statue a été placé à l’entrée du Parc de la Colline Puget. Deux parties du piédestal ont été placées au Parc de l’Espérance avec notamment la sculpture d’un homme drapé.

Quant à la troisième partie, elle a tout simplement disparu.

On trouve également dans le parc deux autres statues (voir onglet photos) avec un couple malheureusement décapité et dès l’entrée deux anges portant une stèle à la gloire de Pierre Puget et de ses œuvres telles que le Milon de Crotone ou encore les Cariatides de Toulon.

On trouve également quelques machines de musculation et de fitness et une minuscule aire de jeux près de l’entrée.


SOURCES Tourisme-Marseille.com
PHOTOS Tourisme-Marseille.com

Avis
Soyez le premier à donner votre avis !
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches