Le Palais de Cristal, le Colisée, Pathé-Palace, K7 110 La Canebière, 13001 Marseille
3893
Arrondissement : 1er

Inauguré le 5 juin 1880 au n°32 des allées de Meilhan, Le Palais de Cristal et ses 1.300 mètres carrés édifié par l’architecte Sixte Rey et décoré par la maison Apy, Partol et Cie est à la fin du 19ème siècle un des hauts lieux marseillais de spectacles de music-hall en concurrence directe avec l’Alcazar…De style renaissance italienne, sa salle principale qui comprenait une scène pour l’orchestre accueillait en son centre une piste de patinage de plus de 400m2 qui pouvait se transformer en piste de cirque !

palais-de-cristal-le-colisee-pathe-palace-la-canebiere-marseille

Programme de 1906

Selon le site musichall-marseille.fr, la renommée de l’établissement tout comme son nom, lui venait de son immense escalier aux balustres en cristal qui permettait d’accéder aux mille cinq cent places des trois galeries.

Un incendie survint en mars 1882 qui détruisit entièrement la salle sans faire toutefois aucune victime. Au cours de sa rénovation, le Palais de Cristal rouvrit en décembre 1882 avec une capacité d’accueil augmentée à cinq mille places.

Dès son ouverture en 1880, les rivalités avec l’Alcazar ne tardèrent pas à se manifester et agrémentèrent le quotidien des deux établissements qui ne manquaient pas une occasion pour nuire au concurrent. Ainsi le Palais de Cristal prit à l’Alcazar des artistes comme le brillant chef d’orchestre Dominique Trave.

palais-de-cristal-le-colisee-pathe-palace-la-canebiere-marseille-3

Lanzetta, travesti, transformiste, une des figures du Palais de Cristal

Les deux établissement se disputent les meilleurs artistes du moment : Mercadier, Marius Coublier, Eugénie Buffet, Aristide Bruant, Yvette Guilbert, les chansonniers du Chat Noir etc…

Le public de l’Alcazar est populaire, mais le bourgeois peut aussi y venir en famille…quant au Palais de Cristal, lui, a une réputation plus sulfureuse.

Les deux publics sont difficiles et chahuteurs. Mayol débutant en fait l’expérience au Palais de Cristal vers 1890. Chantant une chansonnette « Fais ta valise », il s’entend aussitôt apostropher « Fais ta malle ! ».

C’est d’ailleurs au Palais de Cristal que Fernandel alors enfant, découvrit le célèbre comique Polin dont il s’inspira pour sa carrière.

Selon Andrea Tusa, le Palais de Cristal accueille également de tristes spectacles populaires, très en vogue à l’époque coloniale, avec des combats de luttes entre des français et des peuples « indigènes » tels que des sénégalais ou encore des pygmées dans le cadre de villages reconstitués !

« Les séances de luttes qui se déroulent en ce moment au Palais de Cristal sont des plus correctes et ne donnent pas lieu aux incidents que la presse parisienne a eu à enregistrer ces temps derniers.

Cela tient à ce que la direction, soucieuse de la bonne renommée de notre magnifique music-hall, veille avec l’arbitre à ce que tout ce passe en exercices de lutte et non en scènes de pugilat » (Petit Marseillais, 13/2/1900)

palais-de-cristal-le-colisee-pathe-palace-la-canebiere-marseille-4

Les lieux de nos jours

A la fin des années 20, le cinéma constituait le principal divertissement du public marseillais, les salles de concert ne pouvaient s’en sortir que si elles programmaient des films dans leur établissement, ce fut le cas pour l’Alcazar qui échappa encore quelques années au sort des salles de concert marseillaises.

Mais le Palais de Cristal eut moins de chance et dut tirer sa révérence en 1927 pour devenir une salle de cinéma ; elle prit pour nom le Colisée. Puis peu d’années après, celui de Pathé-Palace.

Le cinéma le K7, ouvrira en décembre 1936, il s’appelle Marseille Matin et se compose de 3 salles : salle 1 caméra – 500 fauteuils, salle 2 studio – 750 fauteuils, salle 3 le club – 350 fauteuils.

Bombardé le 25 juin 1944, il sera reconstruit quelques années plus tard. En 1955 ses écrans carrés sont remplacés par des écrans cinémascopes. En 1971 les travaux commencent, on ferme alors en premier lieu le caméra (scindé en 2 salles) puis le studio et le club simultanément transformés en 5 salles. En juillet 1971, 7 salles s’ouvrent au public, c’est une grande première en France et en Europe, il fut également le premier cinéma où les Walt Disney et les films pornographiques voisinaient.

Il continua sa carrière de cinéma de première exclusivité jusqu’en 1985, car devenu infréquentable, il fut contraint de fermer définitivement ses portes.

Aujourd’hui, les lieux accueillent la faculté de droit de l’Université Aix-Marseille au 110 et 112 de la Canebière.



Avis
Soyez le premier à donner votre avis !
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches