Pagode Truc Lam Thien Vien 176 Boulevard de la Forbine, 13011 Marseille
8746
Arrondissement : 11ème

Un lieu vraiment à part, niché dans un vallon, à flanc de colline, Boulevard de la Forbine…une grande porte traditionnelle marque l’entrée de ce temple bouddhiste vietnamien…s’en suit une allée de statues pour enfin atteindre des bassins et la salle de l’Autel du Bouddha.

Le temple est ouvert aux non bouddhistes pour des séances de Tai Chi Chuan et des déjeuners. Vous pouvez également participer à la rénovation du temple et l’aménagement des jardins.

L’accueil y est toujours très agréable, vous aurez sûrement la chance de déguster un thé chaud et que l’on vous propose la visite du temple.

Le bouddhisme à Marseille

Arrivé en France dans les années 1960 avec la vague d’immigration asiatique, le bouddhisme a bénéficié à Marseille, ville de mixité ethnique et religieuse, « d’un accueil plus tolérant que dans le reste du pays », note Philippe Ronce, auteur du Guide des centres bouddhistes de France.

Les Vietnamiens constituent le plus gros vivier du bouddhisme à Marseille et dirigent trois des quatre pagodes, la dernière étant cambodgienne.

En plus des lieux de culte traditionnels, on dénombre aujourd’hui six centres bouddhistes gérés par des occidentaux. L’Union bouddhiste de France estime à 6 000 le nombre de pratiquants à Marseille.

Le bouddhisme vietnamien est la forme de bouddhisme la plus répandue en France aujourd’hui… mais aussi la plus méconnue des Français.

Plus de 350.000 personnes originaires du Viêtnam vivent en effet sur le territoire et représentent ainsi plus de 60% des bouddhistes de France.

Le bouddhisme vietnamien se présente essentiellement sous deux formes : la forme traditionnelle, liée à la population émigrée de l’ancienne Indochine, et une forme « moderne » représentée par le maître contemporain Thich Nhat Hanh.

La forme traditionnelle est présente à travers une trentaine de pagodes, dont la plus ancienne est la « pagode de Fréjus », plus ancien monument bouddhique de France, construite en 1917 en l’honneur des « soldats annamites morts pour la France ».

Têt Nguyên Dán plus généralement appelé Têt, est le nouvel vietnamien. C’est incontestablement la fête la plus importante et la plus populaire du calendrier vietnamien : elle marque le début de l’année, et apporte le renouveau. Les temples vietnamiens marseillais fêtent ce nouvel an.


SOURCES Tourisme-Marseille.com & 20 Minutes Céline Bernardsite-vietnam.fr & bouddhismes.net
PHOTOS Dominique Milherou & Keiji Milherou Tourisme-Marseille.com
Avis
Soyez le premier à donner votre avis !
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches