Notre-Dame de la Salette Chemin de la Salette 13011 Marseille
6906
Arrondissement : 11ème

Abandonnée cette église construite en 1872 se trouve sur la colline des « Treize Vents »…..un peu à l’extérieur de la ville, ce qui explique peut-être sa ruine progressive.

Il ne s’agissait pas d’une paroisse mais plutôt d’un lieu de pélerinage et plus tard d’un lieu d’accueil pour les jeunes qui faisaient leur retraite avant la « Première Communion » ou « Confirmation ». L’importance de la bâtisse et l’entretien que cela supposait, ont été en cause également dans sa ruine.

La façade de cette église est en quelque sorte une copie, en plus petit, de la Basilique ND de La-salette. Elle a été construite en 1872 par Gaspard Nicolas après une guérison miraculeuse.

Pendant des années un pélerinage en l’honneur de Notre Dame de La Salette se déroulait en ce lieu le 19 septembre. Les fidèles partaient à l’époque (pas si lointaine) de La Valentine et montaient à pied à travers la pinède.

Pour la Saint Christophe (car aux Accates la paroisse est sous le vocable de Saint Christophe) jusqu’en 1990 environ, une messe était dite en plein air, sur cette esplanade. L’église, déjà à cette époque était dangereuse…..mais loin d’être en cet état.


Historique

En 1800, le quartier des Accates était rural. Les terres étaient couvertes de vignobles qui produisaient d’ailleurs un très bon vin. Mais il y avait également des cultures très diverses justifiant une main d’oeuvre importante. Les Accates comptait environ 200 habitants.

A partir de 1850, Gaspard Nicolas (1807-1878) propriétaire d’une grande partie des terres, avec 13 fermes dessus, effectua de gros travaux dans le quartier, réalisant des drainages, améliorant les voies d’accès, consolidant les restanques…….. Il embaucha pour ce travail une quinzaine d’hommes pendant plus de vingt ans.

En 1876, il reçut une médaille d’argent des mains du ministre de l’agriculture pour tous ses travaux.

– Gaspard Nicolas, chrétien pratiquant, fut guéri miraculeusement en 1860 d’un cancer de la peau au niveau du menton, extrêmement douloureux, ulcéré, traité depuis des années et jugé incurable par les médecins.

Cette guérison miraculeuse survint au cours d’un pélerinage à Notre Dame de La Salette dans les Hautes-Alpes (apparition en 1846). En remerciement, il décida de faire construire une église « ex-voto », avec ses propres deniers, réplique en plus petit de la Basilique de Notre-Dame de la Salette.

En réalité, il fît construire une première chapelle en 1865 exactement au même endroit (au « Bois de la Vieille ») et devant l’affluence incroyable des pélerins dès la première année, il décida de la faire agrandir.

notre-dame-de-la-salette-marseille-15Les travaux de cette deuxième église furent terminés en 1872. Le 19 septembre 1872 (date anniversaire de l’apparition ), l’affluence fut énorme, tant et si bien que Gaspard Nicolas mit en place les autres années des « omnibus » qui partaient de Marseille à 5h du matin et revenaient vers 10h.


Et maintenant ?

L’ensemble du bien devait être vendu en 2011 à un « Privé » (complexe hôtelier) qui s’engageait à maintenir une chapelle dédiée à Notre Dame de la Salette. La chapelle actuelle devait être modifiée. Une association chrétienne pour la défense de ce site (menée par un avocat à la retraite) s’était réunie en décembre 2011 et contestait le futur projet.

En 2015
Le chef de file de la contestation face à ce projet immobilier décédait et en même temps toutes les transactions immobilières semblent être suspendues voire abandonnées. A suivre…


TEXTES http://glaizil.over-blog.com/
PHOTOS Dominique Milherou Tourisme-Marseille.com & Archives

Avis
4.5
Moyenne 2 AVIS
VOTRE NOTE:
  • 1 novembre 2016 aà 06:32

    Le site "Mémoire du Champsaur" parle longuement de l'histoire de cette église. Vous pouvez trouver l'article en cliquant sur cette adresse : http://champsaur.net/eglise-notre-dame-de-la-salette-accates-a-marseille/ Bonne découverte

  • 22 janvier 2016 aà 11:10

    La présence de cette église sur sa colline a charmé une partie de mon enfance entre 1951 et 1962. J'habitais alors le château Vaudran à La Valentine. Par sa situation elle dominait tous les environs. J'ai appris son histoire grâce à Internet.

Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches