Musée Subaquatique de Marseille MSM Anse des Catalans, 13007 Marseille
49914
Musée Subaquatique de Marseille MSM
Catégorie : Culture & Art / Musées
Arrondissement : 7ème

Le Musée Subaquatique de Marseille est une installation « multi-artistes » de 10 œuvres située à 100 mètres au large de la plage des Catalans et immergée à  5 mètres de profondeur. Ce Musée hors du commun qui se révèle être une véritable prouesse artistique, technique, scientifique, pédagogique et environnemental est enfin devenu réalité en 2020 mais après bien des coups de théâtre !

Musée Subaquatique de Marseille, MSM, Plage des Catalans

© Wallis.fr

Labellisé « Diamant » dans le cadre de Marseille Provence Capitale Européenne du Sport 2017, le Musée Subaquatique de Marseille (MSM) devait être le tout premier musée totalement immergé en Méditerranée et présenter des œuvres de l’artiste Jason de Caires Taylor. Après bien des péripéties et retards, le sculpteur anglais ira finalement poser ses œuvres en 2020 au sud de l’île Sainte-Marguerite à Cannes…Mais un nouveau projet a ainsi émergé avec une dizaine de sculptures d’artistes, notamment locaux, le tout sur une surface de 2400 m², à 5 mètres de profondeur, dans les eaux de l’anse des Catalans. Des débuts prévus initialement en juin 2017, reportés finalement à 2019 à cause de très nombreuses démarches administratives pour l’utilisation du domaine public maritime. En mars 2019 c’est l’association de défense du littoral 13 qui avait déposé un recours devant le tribunal administratif pour stopper ce projet ! Le collectif dénonçait alors une hérésie écologique et sécuritaire…avant de prendre part au projet et donner son accord pour un lancement officieux, enfin en octobre 2020 et une inauguration officielle en 2021 ! Une véritable base d’accueil du Musée est prévue sur la plage des Catalans afin d’y réaliser des ateliers de sensibilisation à l’environnement marin.

Musée Subaquatique de Marseille, MSM, Plage des Catalans

© Wallis.fr

Le MSM sera constitué à terme d’une dizaine de statues en ciment marin au PH neutre, formant ainsi selon ses créateurs “un récif artificiel artistique et sportif hors du commun”.

Le Musée devait accueillir à la base les réalisations de l’anglais Jason deCaires Taylor, un artiste de renommée internationale dont certaines œuvres sont classées au patrimoine mondial de l’UNESCO. Jason deCaires Taylor est déjà à l’initiative de quatre musées sous-marins classés parmi les Merveilles du monde par le magazine National Geographic. Cependant suite au temps pris par le projet marseillais et des différents financiers, le britannique va réaliser son projet français sur la côte d’Azur à Cannes en 2020. Mais on exclu pas la présence d’une œuvre du britannique, un jour, dans les eaux marseillaises. Ce seront au final des artistes, notamment locaux, qui prennent part au projet marseillais. Le MSM propose à ses visiteurs un parcours en randonnée palmée libre ou en plongée bouteilles accompagné d’un moniteur qualifié.

A la différence des autres musées dans le monde tels que le Museo Subacuatico de Arte de Cancùn (Mexique) ou celui de Lanzarote (Canaries), le Musée Subaquatique de Marseille se distingue par une installation originale.

Musée Subaquatique de Marseille, MSM, Plage des Catalans

© Wallis.fr

Au-delà d’un musée, son essence, celui-ci est tout autant un haut lieu de plongée qu’un laboratoire agissant pour la préservation du littoral.

Par l’immersion d’œuvres vivantes, en interaction avec la faune et la flore sous-marines, le MSM a également pour vocation de les préserver et de leur redonner vie. Un suivi scientifique doit être mis en place pendant 15 ans, assuré par le Mediterranean Institute of Oceanography (MIO) de Luminy à Marseille.

Pour les créateurs du projet cette galerie garantit une survie de l’environnement marin sur plus de 300 ans et initie ainsi toute une nouvelle vie sous-marine autour des œuvres. L’ouverture officielle devait avoir lieu le 8 juin 2017 à l’occasion de la journée mondiale des Océans…

L’installation a pris un énorme retard du fait du choix d’un premier spot à 400 m de la plage le long de la digue des Catalans. Ce site ne faisant pas consensus, il a été opposé aux organisateurs par les services de l’État (risque d’essoufflement des nageurs au départ de la plage et risque de collisions avec les embarcations à moteur).

La Ville souhaitant une meilleure connexion avec la plage, une nouvelle demande a été faîtes pour un espace sous-marin à l’intérieur de la ZIEM des Catalans cette fois à 100 mètres de la plage, en suivant à la lettre des recommandations des services de l’État.

Musée Subaquatique de Marseille, MSM, Plage des Catalans, Marseille

© Wallis.fr

Puis coup de théâtre début 2020, un accord est trouvé entre les instigateurs du projet et l’association qui avait mis un coup d’arrêt au Musée. Le site s’ouvrira officiellement durant l’été 2021 avec les œuvres suivantes :

© Wallis.fr

Christophe Charbonnel : Poseidon / Herrel : Coexistence / Evelyne Galinski : Les Néréides / Mathias Souverbie : Fish of Marseille / Davide Galbiati : La Graine et la Mer / Daniel Zanca : L’Oursin / Michel Audiar : L’ours polaire / Benoit de Souza : Les Singes de Mer / Marc Petit : Séléné / Thierry Trivès : Résilience.

Un suivi scientifique riche de nouvelles études précieuses à la connaissance de notre environnement marin.

Mme Sandrine Riutton chercheuse au CNRS /MIO de Luminy Maître de conférence sur les récifs artificiels sera en charge de piloter avec les équipes de la DDTM, la DREAL PACA et la Ville, le comité de suivi environnemental du MSM.

Une démarche pédagogique essentielle destinée à la jeunesse marseillaise :
Le MSM a noué un partenariat avec les chefs des établissements scolaires volontaires notamment le Lycée des Calanques et le collège Gaston Defferre. Un programme pédagogique à destination des élèves est en cours d’élaboration pour renforcer les liens entre la jeunesse marseillaise et les enjeux environnementaux sous-marins. Également, l’association Septentrion environnement prévoit d’intégrer les sculptures dans le cadre d’une formation des étudiants du lycée des Calanques à la photogrammétrie 3D et d’un BTS « Gestion et protection des milieux marins ».

Les effets du Musée Subaquatique à Cancun au Mexique

• En 1 an, évolution de plus de 60% des algues
• Après une première année en lente progression, les coraux ont doublé leur population
• De manière générale les crustacés, les mollusques et les échinodermes ont augmenté de 60% en 4 ans.
• Concernant les poissons, leur augmentation est moindre mais correspond tout de même à 20% d’évolution.


SOURCES Musée Subaquatique de Marseille
PHOTOS Dominique Milherou Tourisme-Marseille.com & Musée Subaquatique de Marseille & © Wallis.fr pour le MSM


Avis
3
Moyenne 5 AVIS
VOTRE NOTE:
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches