Marseille Gangster Tour Quai du Port, 13002 Marseille
6746

C’est en 2015 que Mathieu Faureau a imaginé ces deux balades insolites et commentées sur le grand banditisme à Marseille et la French Connection couvrant les périodes de 1850 à 1950 et 1950-2000 dans le Panier, autour du Vieux port et dans le quartier de l’opéra.

A l’aide de photos, de coupures de journaux d’époques, votre guide reviendra sur les pas des grands voyous marseillais en passant devant des lieux qui ont marqué l’histoire du grand banditisme…et parfois vous aurez même la chance de pénétrer dans ces endroits peu fréquentables de l’époque !

« Milou » un ancien truand Marseillais de la french connection ou Jean Maurice Pietri ex-commandant à la PJ de Marseille, accompagnent parfois ces visites et vous racontent des anecdotes insolites et très marseillaises. Des séances de questions ouvertes et dédicaces de leurs ouvrages sont également organisées pour les groupes.

La French Connection (filière française), parfois appelée Corsican Connection (« filière corse »), est une appellation d’ensemble pour désigner la totalité des acteurs qui prirent part à l’exportation d’héroïne aux États-Unis depuis la France.

Malgré les idées reçues, il s’agissait non pas d’une seule et même organisation mais d’une multitude de réseaux et d’équipes implantés pour la plupart à Marseille et Paris, ainsi que dans des villes moins en avant comme Bordeaux ou Le Havre.

Importée en France depuis l’Orient (Turquie, péninsule indochinoise, Syrie), la morphine-base était ensuite transformée en héroïne dans des laboratoires installés pour la plupart dans le sud de la France pour finalement prendre la route des États-Unis et du Canada.

Les trafiquants français étaient à cette époque les principaux fournisseurs des organisations criminelles américaines et le crime organisé corse jouait un rôle central.

Urbain Giaume, l’un des patrons de la « french »

Avant 1939 la Corsican union (le syndicat des corses en anglais) gère les transferts d’opium et d’héroïne entre l’Indochine d’une part, Shangaï pour la Chine, et Marseille pour l’Europe. Ce système était relayé par les gangsters marseillais Paul Carbone et François Spirito dans les années 1930 à une échelle assez restreinte.

Avant que le marché n’explose dans les années 1950 et 1960, sous le règne d’Antoine Guérini, époque où l’ensemble des réseaux de la French Connection envoyait en moyenne 270 kg d’héroïne mensuels aux États-Unis. En 1970, le trafic de la French Connection était estimé entre 40 et 44 tonnes par an, soit 80 % de la consommation d’héroïne américaine.

Auguste Ricord, François Spirito, Jean-Baptiste Croce, Joseph Cesari (le « chimiste » pour la préparation de l’héroïne), Paul Mondoloni, Jean-Claude Kella, Jean-Paul Angeletti, Salvatore Greco ou encore Nick Venturi sont quelques-unes des figures marquantes de la French Connection.

La French Connection traitait avec les parrains mafieux Lucky Luciano et Meyer Lansky. La French Connection aurait été financée par l’argent de la Carlingue par l’intermédiaire d’Auguste Ricord, agent de Lafont. Retrouvez la fiche sur l’histoire de la French Connection.


Portrait de Paul Carbone (en haut) & François Spirito (en bas)

Marseille Gangster Tour, Visite 1
Des nervis aux affranchis (1850-1950)

Lieu : Quartier du Panier, Marseille
Départ : Devant l’hôtel de Ville, quai du port
Arrivée : Bas des escaliers henri Tassot

Durée : 2h
Tarif : 12 euros/pers / gratuit pour les moins de 16 ans accompagnés

Inclus une séance de 15 min dans un petit cinéma insolite qui diffuse des images d’archives de Marseille de 1920 à 1990.

La balade commence par le quartier « réservé » en évoquant les nervis de Saint-Jean.

Puis montée dans le mythique quartier du Panier qui sera l’occasion de découvrir la terrible traite des blanches de l’époque.

En redescendant, passage devant le commissariat de l’Evêché, lieu symbolique de la police marseillaise et de son histoire.

Puis retour au point de départ sur les pas de deux des plus célèbres affranchis de la cité, Carbone et Spirito.


Marseille Gangster Tour, Visite 2
Des Guerini au Belge (1950-2000)

Carbone et Spirito, Antoine Guérini, Gaëtan Zampa, Francis «Le Belge», Jacky Le Mat et Mihière dit «Le Chinois»

Lieu : Vieux Port, Opéra
Départ: Devant l’hôtel de Ville, quai du port
Arrivée : Cours Estienne d’orves

Durée : 2h
Tarif : 10 euros/pers, gratuit pour les moins de 16 ans accompagnés
En option : +2 euros/pers si « Milou » un ancien truand de la French Connection participe à la visite, verre avec lui dans un bar de l’opéra sur le parcours de la visite.

Traversant d’abord le quartier « réservé » derrière le Quai du Port, halte devant le fameux bar « maudit », théâtre de plusieurs règlements de compte. Puis longeant le port, ce sera l’heure, de se plonger dans les méandres de la légendaire French Connection.

Votre guide évoquera ensuite, devant la mairie, les liens étroits entre les frères Guérini et la classe politique d’après guerre. Pour finir, direction l’opéra, haut lieu du grand banditisme, où Zampa, le Belge et consort ont tour à tour construit leur légende dans les bars et hôtels de passe du quartier.


SOURCES Marseille Gangster Tour
PHOTOS Archives et Marseille Gangster Tour

FICHE A SUIVRE
Avis
Soyez le premier à donner votre avis !
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches