Maison des Cinématographies de la Méditerranée, Château de la Buzine Château de la Buzine, 13011 Marseille
1669
Arrondissement : 11ème

Le Château de la Buzine, célèbre sous le nom du « Château de ma mère » si cher à Marcel Pagnol, était à l’abandon. En 1995, la Ville de Marseille a racheté cette bâtisse baroque que le célèbre écrivain-réalisateur marseillais avait acquis en 1941 dans l’espoir d’y créer une Cité du cinéma.

chateau-de-la-buzine-marseilleConstruit en 1867 et acquis en 1941 par Marcel Pagnol, le « Château de ma mère » est, depuis 1995, propriété de la Ville de Marseille.

Emblématique, ce lieu a connu un destin tourmenté. Après avoir ­connu l’éclat des jours heureux, où il accueillait tout ce que la région comptait de noms en matière d’art et de cinéma, le deuxième conflit mondial mit un terme au projet de Marcel Pagnol, qui était d’y créer une Cité du cinéma.

Aujourd’hui complètement réhabilitée, la Buzine devient sous l’impulsion de la Cinémathèque de Marseille, la Maison des cinématographies de la Méditerranée. Cet équipement à vocation régionale s’inscrit dans le cadre d’un développement citoyen, culturel et touristique, articulé autour de 3 axes majeurs :

– offrir au grand public une médiation patrimoniale originale
– fournir une programmation artistique et culturelle de qualité
– développer des manifestations événementielles autour du 7e Art


chateau-de-la-buzine-marseille-2Les programmations se présentent sous diverses formes :
– des rendez-vous hebdomadaires où seront diffusés les titres du patrimoine mondial
– des rencontres thématiques
– un festival bi-annuel, mettant en perspective des oeuvres de fiction, documentaires, issus du pourtour méditerranéen,
– des expositions temporaires sur ce que le cinéma a généré en matière de photos, affiches, dessins…

La Maison des cinématographies de la Méditerranée s’étend sur 2 456m² dont 800m² ont été reconstruits ou réhabilités. Le coût total de la réhabilitation et de l’extension s’élève à 11,4 millions d’euros. Cette réhabilitation, inscrite au titre des Monuments historiques depuis le 13 janvier 1997, entre ainsi dans le cadre d’un développement patrimonial.


Un espace totalement réaménagé

La Maison des cinématographie de la Méditerranée comprend :

chateau-de-la-buzine-marseille-3

– une salle de cinéma de 350 places avec orchestre et balcon, comme à la « grande époque ». Cette salle accueillera des « ciné-concerts » et des projections de films mettant la Méditerranée à l’honneur, tels que « La Gloire de mon Père » ou « Et Dieu créa la Femme »

– une exposition permanente avec un parcours immersif intitulé « Une journée en Méditerranée ». De salle en salle, des extraits de films méditerranéens sont projetés dont l’incontournable « Arrivée d’un train à la Ciotat » des frères Lumière

– des salons de réceptions pour accueillir entre autres des expositions temporaires

– deux salles ouvertes aux cinéphiles, une bibliothèque avec revues et ouvrages, ainsi qu’un espace multimédia permettant aux visiteurs de découvrir des documentaires et des images d’archives du cinéma de la Méditerranée

– une boutique et un restaurant

Autour des bâtiments,­ l’immense parc de plus de cinq hectares est réaménagé pour permettre la promenade.


SOURCES Ville de Marseille
PHOTOS Dominique Milherou Tourisme-Marseille.com

FICHE A SUIVRE
Dominique Milherou
Avis
Soyez le premier à donner votre avis !
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches