Les Champignons de Marseille, Riposte Chauviniste ? 89 Traverse du Parangon, 13008 Marseille
1548

Des champignons de Marseille ? Une galéjade ? une riposte chauviniste aux champignons de Paris ? Et s’il s’agissait juste d’une bonne idée favorisant le développement de l’agriculture urbaine et écologique. Après un premier showroom rue de la République ce sont aujourd’hui les les caves du Lycée agricole des Calanques qui accueillent la production de pleurotes de Maxime et Nicolas.

Maxime Quemin, technicien agronome et Nicolas d’Azemar ont décidé en 2017 de se lancer dans le cadre d’une association dans la production de champignons à Marseille tout d’abord dans un showroom éphémère, expérimental et insolite de la rue de la République du 6 au 23 septembre 2017.

Ils cultivent des pleurotes dans des boudins en plastique, sans produits chimiques, sur du marc de café collectés auprès de restaurateurs locaux. Pour faire pousser ces champignons ils collectent également de la paille chez des paysans dans un rayon de 10 kilomètres.

Auparavant, les boudins, fertilisés avec du mycélium (semence) de pleurote, ont incubé deux semaines dans le noir…la recette magique, boudin + mycélium + paille + marc de café est placé dans une pièce éclairée aux néons dans une atmosphère à 90 % d’humidité et dont la température n’excède les 20 degrés. Après deux semaines environ vient le temps de la récolte.

Premier showroom rue de la République

Ces pleurotes qualifiées de haut de gamme par leurs créateurs sont vendus ultra fraîches dans un projet d’économie circulaire qui répond à l’émergence de la demande locavore. Les deux producteurs résument ainsi leur démarche « les manger, c’est recycler !« .

La première champignonnière a produit des champignons que l’on pouvait trouver par exemple sur les tables de l’Intercontinental qui a fournit au projet son propre marc de café. L’objectif est à terme d’une production de 10 tonnes par an, aujourd’hui c’est 250 kg par semaine qui sont ainsi collectés.

Les deux entrepreneurs révélaient dans plusieurs articles leur désir de trouver des investisseurs et un nouveau local avec pourquoi pas l’idée de s’installer à terme dans les sous-sols du Fort Saint Nicolas…ce sera finalement les caves du Lycée agricole des Calanques qui accueillent la production depuis l’été 2018.

Le lycée leur confie 230 m² de caves à transformer en champignonnière recycleuse de marc de café, avec l’ambition de développer des synergies et un parcours pédagogique avec les enseignants et les élèves de ce lycée caché dans les contreforts du sommet de Marseilleveyre. Ce tremplin permet à l’association d’embaucher son premier salarié, chargé de la valorisation du marc de café en délicieux pleurotes.


SOURCES france3-regions.francetvinfo.fr20 minutesladepeche.fr & Les Champignons de Marseille
PHOTOS Les Champignons de Marseille


FICHE A SUIVRE
Avis
Soyez le premier à donner votre avis !
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches