Le Ravi, journal régional d’enquêtes et de satire, siège de La Tchatche 11 Boulevard National, 13001 Marseille
173

Le Ravi est un journal mensuel fondé en 2003, qui examine la vie politique, sociale, culturelle, et l’actualité de la région Sud. Tiré à 5000 exemplaires, il mélange enquêtes et satire, articles et dessins. Le dessin de presse et la caricature y tiennent une part importante, tandis que les journalistes de l’équipe scrutent l’actualité locale. Journal indépendant, acteur du monde de l’économie sociale et solidaire, et premier journal en France à se revendiquer du Slow Media, Le Ravi est édité par l’association « La Tchatche » basé dans l’ancienne Usine Picon, Bd National à Marseille. Il paraît chaque premier vendredi du mois et s’achète en kiosque (sur toute la région) ou par abonnement.

Le Ravi, journal régional d'enquêtes et de satire, siège de La Tchatche, MarseilleLe mensuel, illustré par des dessins de presse, organise ses pages selon un rubriquage en cinq grandes parties: « Les enquêtes » (actualité de la région), « La grosse enquête » (le dossier du mois), « RTT » (culture, gastronomie,…), « La vie de la Tchatche » (sur les différentes actions du journal en lien avec la société) et « Reportages ».  Le journal joue avec les codes plus traditionnels de la presse. Chaque mois, une personnalité, le plus souvent politique, se voit décerner dans l’esprit de la « noix d’honneur » du Canard enchaîné un « Ravi de plâtre » plus horrifique qu’honorifique.

Le journal propose également un portrait satirique « Poids lourd », basé sur les déclarations publiques d’une personnalité de la région, considérée par le journal, en « surpoids médiatique ». S’ajoutent les reportages dessinés, les strips récurrents des dessinateurs du journal, la recette de cuisine du mois, un reportage dessiné…

Acteur du monde de l’économie sociale et solidaire, Le Ravi propose chaque mois à ses lecteurs un agenda des différentes manifestations à venir.

La Grosse enquête

Le Ravi, journal régional d'enquêtes et de satire, siège de La Tchatche, MarseilleTous les mois, un dossier (la « grosse enquête ») propose de prendre un peu plus de temps pour plonger dans un sujet. Il peut s’agir d’un sujet général, toujours traité sur l’angle de la région Sud (Nucléaire : non ou merci ?, la Bataille de l’eau, À quoi servent les sénateurs, l’hyper-consommation…), d’un reportage (Dans la gueule de l’extrême droite, Veolia connection, JC Decaux Roi du macadam,…) ou d’un dossier consacré à une ville de la région.

Illustrées par les dessinateurs qui travaillent pour le journal, ces enquêtes s’appuient également sur les tribunes, proposées par le journal aux acteurs de la société dans la région. C’est autour de ces enquêtes que sont généralement montés les débats proposés par le journal.

Les enquêtes

Chaque mois, le journal propose à ses lecteurs plusieurs pages d’enquêtes sur la région. Ces enquêtes sont toujours locales, mais remises en perspective avec les problématiques nationales : Le Ravi veut promouvoir un journalisme de circuit court, avec en objectif le localisme de la presse et de l’information. Le mensuel publie, entre 2011 et 2014, un palmarès exclusif des «villes à fuir», qui classe les villes de la région Sud à partir d’indicateurs sélectionnés ; le journal revendique qu’«un classement, quel qu’il soit, ne fait jamais que refléter les idées (explicites ou non) de ses concepteurs».

Les reportages

Le Ravi, journal régional d'enquêtes et de satire, siège de La Tchatche, MarseilleParce que Le Ravi veut promouvoir le droit de la presse de prendre le temps d’analyser et de regarder la société, il laisse une grande part, chaque mois, aux reportages.

Le Contrôle technique de la démocratie

Chaque mois, sur une page entière, le Ravi propose une plongée dans la démocratie locale : un journaliste, incognito, se rend dans une enceinte de la démocratie et en rapporte les faits marquants. C’est le plus souvent un Conseil Municipal d’une ville ou d’un village de la Région, mais cela peut être l’assemblée d’un Conseil Général ou d’une intercommunalité.

Le reportage dessiné

Trois pages sont consacrées, en fin de journal, à un reportage dessiné : c’est une spécialité du journal que cet exercice qui, tous les mois, entraîne le lecteur, au moyen d’une bande dessinée scénarisée comme un reportage de journaliste, sur un sujet d’actualité de la région.

Le journal organise également des débats entre les acteurs de la vie publique de la Région. Objectif : faire parler, en public, de la gestion de l’eau ou du nucléaire, de la culture ou de l’agriculture, de l’extrême-droite ou de l’économie sociale et solidaire, à Marseille, Aix-en-Provence, Avignon, Correns ou Manosque, c’est plus de deux fois par mois que les journalistes du Ravi vont ainsi à la rencontre du public. Par ailleurs, tous les mois, en collaboration avec la radio associative locale Radio Grenouille, les journalistes du Ravi interviewent un(e) responsable politique de la région dans le cadre de l’émission « la Grande Tchatche ».

Le Ravi, journal régional d'enquêtes et de satire, siège de La Tchatche, Marseillele Ravi fait des liens La notion de partenariat est également importante pour le journal, notamment à l’occasion d’enquêtes, avec des associations (sur la corruption avec Anticor, ou avec Latcho Divano pour un numéro sur les Roms, par exemple, avec ATTAC à l’occasion des discussions autour du TAFTA). le Ravi collabore également avec d’autres organes de presse, pour des enquêtes (avec des revues comme Silence, Golias, Regards, etc. ou les sites Mediapart, Reporterre, Basta Mag, etc), ou pour des débats (par exemple avec Charlie Hebdo à l’Alcazar de Marseille en 2012, avec les journaux en ligne Mediapart et Marsactu.

Satirique, il propose en décembre 2011 de racheter le journal France-Soir pour un euro symbolique par souscription nationale, en particulier pour attirer l’attention sur la situation des médias en France. le Ravi fait de l’éducation à la presse En parallèle aux activités de rédaction et de débat, l’association Tchatche organise des ateliers : dans le cadre scolaire (dans des établissements ou avec le CLEMI), ou en lien avec des centre sociaux, elle familiarise les jeunes avec le rôle et le fonctionnement de la presse et des média ; dans le cadre de l’Éducation populaire, elle fait travailler des adultes sur des enquêtes pour donner la parole aux habitants de Paca – en priorité à ceux qui ne l’ont pas – en favorisant leur créativité, en relayant leurs propositions et en les initiant à l’enquête journalistique pour aller plus loin.

Cette place dans le débat démocratique est reconnue lors de l’appel à dons fin 2013. Pour éviter de fermer ses portes, Le Ravi lance un appel à dons, auquel répondent des personnalités comme le rédacteur en chef de Reporterre, Hervé Kempf, le journaliste Jean Lebrun ou le directeur de France-Soir, mais surtout des centaines de lecteurs de toute la France


SOURCES WikipediaLe Ravi
PHOTOS Le Ravi (illustrations de Lacombe, Yakana…)

FICHE A SUIVRE
Avis
Soyez le premier à donner votre avis !
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches