Le Gyptis, Réplique d’une Barque Massaliote Quai de Rive-Neuve, 13001 Marseille
1474
Arrondissement : 1er

Amarrée au Vieux-Port de Marseille, sur une panne du Club Nautique de Rive Neuve, vous aurez peut-être la chance de voir voguer cette très belle réplique de 2013 d’une barque côtière massaliote du VIème avant J-C. Un panneau y raconte l’histoire originale de ce navire retrouvé lors de fouilles archéologiques en 1993.

Le Gyptis, Réplique d'une Barque Massaliote, Vieux-Port de MarseilleConservés sur 5 mètres de longueur et 1,50 mètres de largeur, les vestiges de l’épave ont été découvert en 1993, non loin du Vieux-Port, lors de la construction d’un parking sous terrain, place Jules-Verne située derrière la mairie.  Ces vestiges correspondent à la partie centrale et à une extrémité de l’embarcation d’origine.

La caractéristique la plus remarquable de cette épave réside dans le mode d’assemblage des différents éléments de la coque au moyen de ligatures, selon la technique archaïque des « bateaux cousus », bien attestée en Grèce au Vie siècle avant J-C.

Les nombreux liens conservés en place sur l’épave constituent un témoignage exemplaire de cette technique et permettent d’en restituer précisément le processus.

L’étude réalisée à partir des vestiges archéologiques, conduit à restituer une embarcation quillée, légère, rapide et non pontée, à l’exception des extrémités, propulsée à rames et à voile.

Le Gyptis, Réplique d'une Barque Massaliote, Vieux-Port de MarseilleL’ensemble caractérisé par des formes élancées aux extrémités symétriques et à la section arrondie, peut-être restitué à 9,72 mètres de longueur pour une largeur de 1,88 mètres et un port en lourd estimé à environ 2 tonnes. La surface de la voilure est de 25 m².

Une telle embarcation paraît particulièrement bien adaptée à la navigation côtière pour des transports de proximité et la pêche. Notamment la pêche au corail dont de nombreux fragment ont été retrouvés sur l’épave.

L’œil apotropaïque dessiné à la proue est destiné à protéger l’embarcation et les marins en repoussant les périls de la mer. Il personnifie aussi le bateau tout en le rapprochant d’un animal marin.

Le projet de reconstruction de l’embarcation Gyptis a été mené par le centre Camille Jullian, laboratoire d’archéologie rattaché à Aix-Marseille Université au au CNRS. La gestion et l’entretien du Gyptis on été confié à l’association Arkaeos.

Le Gyptis, Réplique d'une Barque Massaliote, Vieux-Port de MarseilleGyptis est un programme de navigations expérimentales menées avec la réplique navigante de cette barque massaliote construite dans le cadre du Projet Prôtis.

À partir de l’étude des vestiges archéologiques de l’épave grecque archaïque Jules-Verne 9, découverte à Marseille en 1993, l’équipe d’archéologie navale du Centre Camille Jullian en collaboration avec le chantier Borg a reconstruit, en 2013, une réplique navigante, nommée Gyptis.

Depuis sa mise à l’eau en septembre 2013, Gyptis a parcouru de nombreux milles à Marseille, et même au-delà, puisque le bateau est allé jusqu’à Sète au Ponant et Toulon au Levant.

Du point de vue scientifique, les navigations de Gyptis comportent deux volets :

Des navigations expérimentales…la réplique navigante, Gyptis, effectue de véritables sessions de navigation, réalisées au plus proche des conditions antiques et selon un protocole d’expérimentation défini.

Le Gyptis, Réplique d'une Barque Massaliote, Vieux-Port de MarseilleCes navigations ont principalement lieu dans la rade de Marseille. Elles abordent différents aspects techniques comme le réglage du gréement et de la voile, le calcul de la vitesse moyenne du navire, la mesure de sa remontée au vent.

La médiation…dans le cadre de manifestations culturelles ou d’interventions dans les écoles, Gyptis est présentée au grand public et aux jeunes. L’équipage y présente l’histoire du projet et expose les méthodes de navigation et de fabrication de navires antiques.

Ces présentations se situent à Marseille mais aussi ailleurs en France lors de manifestations sur le thème de l’archéologie et de la navigation ou lors de grands rassemblements de voiliers.

Arkaeos assure la coordination, la gestion et la communication du projet en liaison avec le Centre Camille Jullian.


SOURCES Plaque devant le bateau & Guillaume Contini (Arkaeos) et Pierre Poveda (CNRS, Centre Camille Jullian, UMR 7299 / Arkaeos).
PHOTOS Dominique Milherou Tourisme-Marseille.com & Illustration de la plaque

FICHE A SUIVRE
Avis
Soyez le premier à donner votre avis !
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches