Le Flan Mireille et sa résurrection par Vincent Moscato 13-15 rue Marcel Sembat, 13001 Marseille
1231
Le Flan Mireille et sa résurrection par Vincent Moscato
Arrondissement : 1er

C’est en 1912 qu’est lancée la société Flan Mireille et ses préparations en poudre pour desserts. Si avant la première guerre mondiale sa production était insignifiante, l’usine située près de la Gare Saint Charles produira par la suite plus de 100 000 paquets par jour dans ses différentes spécialités. Disparu, le Flan Mireille a fait un retour inattendu et remarqué en 2018 en devenant une expression peu élogieuse du chroniqueur sportif Vincent Moscato pour juger deux joueurs…du PSG ! Une insulte pâtissière qui depuis a fait des émules.

La nouvelle usine qui permettra à la marque de produire jusqu’à 100 000 paquets par jour

Le Portugal a une génération de flan Mireille”, “Jonny Wilkinson c’est un flan Mireille..avec le caramel qui coule par le cul” (à écouter dans l’ongler vidéo), voila le type de critiques poétiques et sportives signés Vincent Moscato, ancien international de rugby, dans lequel le dessert marseillais se retrouve bien malgré lui lors de l’émission le Super Moscato show sur RMC !

Le flan Mireille serait synonyme ici, pour rester poli, de “chochotte“. Une expression dont les auditeurs de RMC n’ont aucune idée de l’origine, mais qui est devenue culte chez les amateurs de l’émission.

Il y’a tout de même une connexion historique entre RMC (Radio Monte Carlo) et le Flan Mireille. En effet la marque était sponsor après la deuxième guerre mondiale de l’émission “La Provence qui chante“, diffusée chaque dimanche à 18h30 ainsi que de la trilogie “César, Marius et Fanny” diffusée chaque samedi, dimanche et lundi. “Le dessert exquis” comme il se surnommait, bénéficie aujourd’hui d’une publicité radio gratuite, mais plus de produits à vendre !

L’expression est apparue également en mars 2020 dans un article signé MarsactuMais elle n’en est pas à un flan Mireille près, oh excusez moi, à un flan Martine près”…concernant Martine Vassal.

Mais revenons brièvement au cœur du sujet, l’usine de flan…selon les rares documents encore disponibles, sa première adresse se situait au 13-15 rue Marcel Sembat…puis des documents plus récent montrent le dessin d’une toute nouvelle usine de style année 30, toujours située près de la gare, mais qui ne correspond plus à la première adresse et ses bâtiments de la fin du 19ème .

La marque comme beaucoup à l’époque, avait un sens aigu du marketing et s’était associée avec les chewing gum Bell afin de proposer en cadeau des séries de buvards. La société proposait également des porte clés en métal à l’effigie de la fameuse Mireille en tenue traditionnelle provençale.


SOURCES Publicité de la marque & Extrait d’un document non crédité diffusé sur Une Histoire de Marseille
PHOTOS Publicité de la marque

Avis
Soyez le premier à donner votre avis !
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches