Le Cours Julien, le Quartier des Artistes Cours Julien 13006 Marseille
7753
Arrondissement : 6ème

Appelé Cours des Citoyens après la révolution, ventre de Marseille à partir de 1860 avec son grand marché alimentaire et ce jusqu’en 1971, le Cours Julien ou « Cours Ju » est aujourd’hui considéré comme le quartier des artistes, rebelles, musiciens et bobos de Marseille. On y trouve autour de sa place, sa fontaine et de ses rues piétonnes jalonnées de graffs, de nombreuses terrasses de cafés et de bonnes tables, des boutiques d’artistes et de créateurs de mode, des aires de jeu pour les enfants, la salle de concerts de l’Espace Julien, un marché de produits bio le mercredi ainsi qu’une école primaire.

Depuis 1927, le Cours Julien s’étend au delà de sa place éponyme jusqu’au au Boulevard Garibaldi en passant par la place Carli et le Palais des Arts. On trouvait à l’emplacement de l’actuel Espace Julien, la Loge Maçonnique Saint-Jean d’Écosse, renommé pour être au XVIIIème siècle l’un des plus richement décorés au monde. 

Jusque vers 1970, le Cours Julien et La Plaine furent à Marseille les lieux d’échanges commerciaux privilégiés des fruits et légumes en provenance de la Vallée de l’Huveaune avec notamment les Halles Omer Decugis. Les paysans de Plan-de-Cuques, Château-Gombert, La Pomme, Mazargues, Bonneveine, etc…y arrivaient vers minuit avec leurs productions.

Sur le Cours Julien, appelé autrefois avec Notre-Dame du Mont Le plan St Michel, se trouvaient les entrepôts des grossistes et en plein air et le long du Cours, se tenaient deux catégories bien distinctes de marchandes, les Partisanes (semi-grossistes) et les Revendeuses, qui vendaient les productions des maraîchers locaux.

Les grossistes proposaient essentiellement des produits d’Afrique fraîchement débarqués sur le Vieux Port: artichauts de Tunisie, oranges d’Algérie, tomates du Maroc, ananas et banane d’Afrique noire. De nombreux commerces occupaient  à l’époque la fonction de nurseries à bananes.

Vers 1960, la Ville de Marseille, afin de désengorger le centre-ville et le Cours Julien, décide de regrouper toutes les activités de fruits et légumes sur un seul et même site, dans le quartier des Arnavaux…un déménagement qui se terminera en 1971.

Jadis la Foire à l’ail à Marseille avait lieu chaque année sur le Cours Julien. Cette manifestation était aussi l’occasion d’une sortie en famille, où les enfants pouvaient profiter du manège à l’entrée de l’allée des producteurs.

street-art-graffs-graffitis-cours-julien-marseilleLa relocalisation en 1972 sur le Marché d’Intérêt National de l’activité maraîchère du Cours Julien a libéré de vastes locaux commerciaux et orienté le quartier vers une nouvelle fonction d’agrément, de promenade, de brocante et de culture. C’est ainsi que les Halles maraîchères Omer Decugis ont été transformées dès 1973 en Centre Socio-Culturel par la Ville de Marseille.

Né de la réhabilitation d’une friche maraîchère en 1984, l’Espace Julien est devenu l’un des lieux culturels marseillais les plus connus des amateurs de musiques actuelles…Il a retrouvé l’esprit de la Halle Baltard du Cours Julien de 1970.

Tous les mercredi matin de 7h à 13h, les adeptes du bio se donnent rendez-vous au Cours Julien pour le marché biologique de Marseille.

L’association cours Julien, qui existe depuis 1992, a toujours travaillé sur des axes complémentaires sur le terrain de l’hypercentre ville. Ils sont une trentaine chaque semaine à venir sur le marché paysan du cours Julien.


SOURCES Wikipédia
PHOTOS wikipedia & Archives & Dominique Milherou Tourisme-Marseilel.com & laguinguettemoderne.wordpress.com
VIDEO LCM

FICHE A SUIVRE
Avis
Soyez le premier à donner votre avis !
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches