Laboratoire des Métamorphoses de Franck Garam 67 rue Thiers, 13001 Marseille
373

« J’ai mis les poubelles dans un musée »…tout par ici d’un déchet, d’un objet trouvé, au grès de déambulations marseillaises dans une cité où les détritus sont une ressources inépuisable !

Le Laboratoire de Franck Garam a constamment besoin de matières premières, brutes…de vieux jouets, des cristaux, des boutons de chemise…des milliers de petits éléments qui iront rejoindre une impressionnante collection de bocaux en verre sur les étagères de cet improbable cabinet de curiosité.

Certaines de ces trouvailles pourront rester des mois enfermées dans leurs cocons ou posées négligemment sur la « table à refaire le monde » de l’artiste, faîtes de collages de cartes d’une France réinventée…puis un jour l’inspiration vient, les pinces déforment, le fer à souder assemble, et la métamorphose s’opère.

Une œuvre poétique sans nom de baptême voit alors le jour, souvent composé de détails qui nous ramènent à notre enfance, telle une madeleine de Proust…Barbie, Playmobil, boite de biscuit qu’on ouvrait en cachette chez sa grand-mère.

Et ces œuvres, Franck Garam ne s’en sépare que très rarement. Il les accumulent patiemment dans son petit atelier-appartement afin de créer un lieu hors du temps, une parenthèse dans un monde consumériste qui va trop vite. Un lieu discret, timide, à l’image de son propriétaire, talentueux mais peu porté sur la promotion de ses créations…à l’aise, surtout dans son univers, toujours prêt à accueillir le visiteur qui se serait égaré par-là, attiré par son insolite devanture et ses guirlandes de jouets.

Il flotte aussi ici un parfum de nostalgie, celui de son ancien Atelier-Maison du Bd de la Libération, dont il a dû se séparer après un bail non renouvelé…des années de scénarisation et des milliers d’objets réinventés qu’il a fallu migrer à contre cœur dans ce petit local d’une rue Thiers peu propice à la flânerie.

L’artiste, dont un des lustres est exposé au Musée d’art brut de Lausanne, s’évertue à recréer son monde dans ce lieu plus modeste mais au charme indescriptible, en perpétuel mutation, car ici aucune œuvre n’est figée, comme le regard qui se perd, attiré à chaque instant par de nouveaux détails.

L’atelier est ouvert tous les jours ou presque, au grès des envies, de 17h à 19h…appelez avant de passer et “emmenez une bouteille, des amis” et vous serez accueillis comme à la maison. Découvrez d’autres visuels de l’Atelier dans l’onglet “Photos”.


SOURCES Franck Garam
PHOTOS & VIDÉO Dominique Milherou Tourisme-Marseille.com

FICHE A SUIVRE
Avis
Soyez le premier à donner votre avis !
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches