La Mystérieuse Simca P60 de La Vallée de Séon Vallée de Séon, 13016 Marseille
3017

Le long d’un minuscule sentier de la Vallée de Séon, sur un chemin très peu fréquenté au milieu de la garrigue, on découvre avec surprise l’épave d’une très ancienne voiture rongée par la rouille.

20 ans ? 50 ans ? depuis combien de temps est-elle ici difficile à dire, comment est elle arrivée là encore plus compliqué de l’expliquer tellement la zone est encaissée ! Aucun signe distinctif ne permet d’identifier sa marque ou son modèle.

Pourtant, Pierre, un internaute affûté qui a découvert cette fiche estime qu’il s’agirait d’une Simca P60 du début des années 60. La Simca Aronde P60, P pour personnalisation et 60 pour la décennie à venir (sous-entendu « en avance sur son temps ») a été construite pour les modèles 1959 à 1963.

Une première série de P60 fut refusée par Henri Pigozzi, alors qu’il en avait déjà été produit 750 exemplaires, tous de couleur noire, avec des différences avec la P60 finale, non au niveau de la ligne générale, mais au niveau du traitement des formes, de la calandre, des pare-chocs avant (en deux parties), des ailes et des feux arrière.

Simca Aronde P60 Élysée

Ceux-ci furent stockés à Bordeaux, quai de Bacalan, puis vendus en majorité dans les pays de l’Est comme taxis : 100 exemplaires partirent vers l’Allemagne, les exemplaires restants furent vendus aux employés de la firme avec interdiction de les revendre à un tiers, et sinon de les ramener à Poissy (vraisemblablement pour être détruits).

Il reste cependant des exemplaires roulants et restaurés de ces voitures aujourd’hui, désignées sous le nom de Simca Aronde P60 Bacalan.

La P60 produite en grande série avait des lignes plus tendues et plus modernes. Elle connut deux motorisations : le moteur « Flash », puis le moteur « Rush » à cinq paliers pour 1961.

Deux modèles apparaissent : un coupé « Plein-Ciel » et un cabriolet « Océane ». Le 22 mai 1963, elle fut remplacée par la Simca 1300.

Au total, 1 400 000 Aronde ont été construites. C’est principalement grâce à ce modèle que Simca a été le second constructeur automobile français à la fin des années 1950. Simca avait le don de communiquer et s’y employa avec bonheur sur son modèle phare, durant toute sa carrière. Ainsi, l’Aronde bénéficia d’intenses et très efficaces campagnes de presse, recevant même « l’Oscar de la publicité » pour le lancement de la gamme P 60.


SOURCES Pierre & Wikipédia
PHOTOS Dominique Milherou Tourisme-Marseille.com & Bravada

Avis
4
Moyenne 1 REVIEW
VOTRE NOTE:
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches