La Vigie de Marseilleveyre Marseilleveyre, 13008 Marseille
2375
Arrondissement : 9ème

Au sommet de Marseilleveyre, à une altitude de 432 mètres, face à l’île de Riou, le panorama est époustouflant. Les restes d’un petit bâtiment en ruine contemplent encore le massif des calanques. Il s’agit de l’ancienne vigie de Marseilleveyre.

Une première mention d’un point de garde sur le massif remonte à 1302 : « le Farossium in loco de Masselhaveyra ». Elle fut utilisée jusqu’en 1814.

Deux guetteurs y communiquaient avec la Turris de Gardia et le Farot de Riou. La Vigie de Marseilleveyre est souvent dans la brume des entrées maritimes ou dans les nuages venant de l’est. En 1864, elle fut remplacée par le sémaphore de Callelongue. La vigie sera ensuite transformé en refuge du Club alpin français, puis abandonnée.

Construit par Louis Jacob sous Napoléon III dans le cadre de la grande campagne étatique de développement du télégraphe électrique, le sémaphore de Callelongue a joué à la fois le rôle de bureau télégraphique et de poste de guet. Il permettait de surveiller les incendies ou l’arrivée d’éventuels envahisseurs.

En 1939, la batterie de semonce du sémaphore a été armée de deux canons. Cela n’empêcha pas pour autant la prise de l’édifice par les troupes allemandes, pendant la Seconde Guerre mondiale, qui en firent un poste de surveillance.



FICHE A SUIVRE
Avis
Soyez le premier à donner votre avis !
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches