La tombe grandeur nature du boxeur Raymond Grassi Cimetière Saint Pierre, 13005 Marseille
432
La tombe grandeur nature du boxeur Raymond Grassi
Arrondissement : 5ème

Au cœur du cimetière Saint Pierre et de tombeaux à l’architecture néo-classique, de militaires sur leurs chevaux, d’anges surdimensionnés, apparaît la statue d’un boxeur, grandeur nature…ici repose le champion marseillais Raymond Grassi.

La tombe grandeur nature du boxeur Raymond Grassi, Cimetière Saint-Pierre, MarseilleCe boxeur, né le 5 mai 1930, managé par Henri Barbafieri, est décédé tragiquement dans l’exercice de son art le 6 décembre 1953.

Jeune espoir de la boxe, Champion de France professionnel des poids plumes le 28 septembre 1952 au sein des Arènes du Prado, aux dépens de Maurice Forni, il conserve son titre le 5 avril 1953 contre Jacques Bataille avant d’être battu par le terrible frappeur algérien Mohamed Chickhaoui le 6 décembre 1953. Fortement commotionné lors de ce combat, il meurt quelques heures après à l’hôpital des suites de ses blessures, à seulement 23 ans.

Sur le caveau familial au cimetière Saint-Pierre de Marseille a été réalisée sa statue grandeur nature accompagné de cet épitaphe “Si sur le ring, la destinée amère a voulu, beau champion, que tu tombes au combat, saches que pour toujours dans le cœur de ta mère on entendra le tien qui bat. A mon fils regretté“.

Le tombeau se situe proche d’une autre sépulture émouvante, celle d’Antonin Lains avec son “dernier baiser” échangé à sa femme sur son lit de mort, Allée n°5, pinède du carré n°5.


SOURCES Wikipedia & inscriptions de la tombe
PHOTOS Dominique Milherou tourisme-marseille.com & Archives

Avis
Soyez le premier à donner votre avis !
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches