La Chapelle Maritime des Goudes UNM, les Goudes, 13008 Marseille
284
La Chapelle Maritime des Goudes
Arrondissement : 8ème

L’ancienne chapelle

A l’emplacement de l’Union Nautique des Goudes, fondée en 1899, se trouvait une chapelle à même le sable présentée selon certaines sources comme d’époque romane, construite au XIème siècle. Une étude réalisée par Anne-Marie Durupt la situerait plutôt autour du XVIIIème siècle mais la première hypothèse est la plus répandue. Elle fut démolie en 1911. Avant qu’un habitant n’en demanda une nouvelle à ses filles dans son testament, l’actuelle Chapelle St Lucien des Goudes…

Une partie de ces informations et cette photo insolite ont été partagées sur les réseaux sociaux par René Gérard Martin. Il évoquait alors un acte retrouvé, datant de 1751, présentant les propriétaires de l’édifice. La chapelle appartenait alors à la Prud’homie de Marseille, communauté de patrons pêcheurs, qui la désigne, sous le nom de “cabane”, la considérant comme un simple abri.

Ce nom de “cabane” se retrouve également sur un plan cadastral de 1808. Selon René Gérard Martin et d’autres sources c’est bel et bien une erreur. Tout démontre dans sa construction que ce lieu était un petit lieu de culte…l’épaisseur des murs, les contreforts, la voute avec son système à berceaux transversaux. On retrouvait ce même type de “cabane” à la pointe de la Vieille Chapelle.

La nouvelle bâtie en 1932

Ces chapelles maritimes trouvaient également place à Niolon, Carry, ou encore Méjan. Elles étaient animées le dimanche permettant aux pécheurs d’éviter de se rendre dans des lieux de culte beaucoup plus lointains.

Selon le site chapelles.provence.free.fr, dans les années qui suivirent la destruction de la chapelle en 1920, un habitant des Goudes, Lucien Estrine, s’émut du manque de lieu de culte. Avant sa mort en 1931 il demanda par testament à ses quatre filles de faire construire une nouvelle chapelle, sur un terrain à acheter à l’actuel 175 Boulevard Alexandre Delabre. Le vœu fut réalisé et le 13 septembre 1932 l’évêque inaugura la chapelle actuelle, qui prit le nom du saint patron de son initiateur…St Lucien des Goudes.

Mais au fil du temps, le lieu deviendra inutilisable, la toiture va s’effondrer, les murs se fissurer et le sol sera envahi par la végétation. Mais cet état de désolation n’enlèvera pas la détermination d’un habitant qui insistera auprès du curé pour que son fils soit baptisé ici. Son souhait sera réalisé et sa démarche va générer une dynamique pour sa remise en état.

Une association fut ainsi créée, “Les portes des calanques” (dissoute en 2013). Les collectivités locales participèrent, et la restauration eut lieu en 2002. Une messe y est célébrée une fois par mois le samedi matin.


SOURCES Facebook René Gérard Martin & Les portes des calanques & chapelles.provence.free.fr & Wikipedia
PHOTOS Archive René Gérard Martin & Google Street Map

Avis
Soyez le premier à donner votre avis !
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches