L’Œuf Sauvage et Bois & Charbons de Claude Roffat 1 rue Chateauredon, 13001 Marseille
360

Au 1, de la très verdoyante rue Chateauredon, se démarquent deux très belles devantures couleur rouge et taupe, l’une marquée d’un “Bois & Charbons”, l’autre de l’énigmatique “l’œuf sauvage”…une décoration imaginée par Claude Roffat, venu s’installer derrière les portes de ces anciennes échoppes. Les deux enseignes de ce lieu privé évoquent une épopée littéraire et artistique.

L’Œuf Sauvage n°10

L’Œuf sauvage est une revue d’art française, fondée en 1991 par Claude Roffat, et dont 9 numéros ont été publiés entre 1991 et 1994. Dix-sept ans plus tard, le no 10 sort à l’automne 2011, l’ultime numéro, le °12 en 2015. L’Œuf sauvage est aussi une aventure éditoriale originale, unique et indépendante tournée vers l’art brut, singulier, hors-les-normes, en passant par les arts premiers et le surréalisme, et défendant un certain nombre de créateurs contemporains.

L’Œuf sauvage est enfin lié à un ensemble de lieux d’expositions : outre sa propre galerie à Marseille ouverte entre 2004 et 2007, il collabore régulièrement avec la galerie Béatrice Soulié et la Halle Saint-Pierre (Paris), ainsi que l’abbaye d’Auberive.

L’aventure de L’Œuf sauvage est liée à celle de son créateur, Claude Roffat, un libraire parisien spécialisé dans le surréalisme, qui devient, presque par hasard, galeriste d’art « hors-les-normes » lorsque, en 1987, il découvre le travail de Philippe Dereux dans une galerie lyonnaise.

Il décide alors de présenter ce dernier dans sa librairie – qui ne contenait guère de livres faute de stocks –, située à Paris, rue Henri-Monnier, près de la place Pigalle.

S’ensuit une série d’expositions pour lesquelles Claude Roffat édite les catalogues. Écœuré par l’absence des artistes qu’il admire dans les publications sur l’art, Roffat décide de créer sa propre revue.

Bois-Charbons sont des mots évoqués dans le livre Nadja du poète André Breton principal animateur et théoricien du surréalisme.

Il s’entoure d’un certain nombre de chroniqueurs avisés (Jean-Louis Bédouin, Jean-Louis Lanoux, Claude et Clovis Prévost, dont beaucoup sont eux-mêmes artistes), et le premier numéro de L’Œuf sauvage voit le jour en novembre 1991.

En 12 numéros parus à ce jour, la qualité de la revue et la pertinence des articles en font une référence obligée dans l’édition d’art auprès des amateurs d’art brut, d’art naïf, d’art populaire, d’art premier, de surréalisme, d’art « autre »… La revue puis les publications à l’enseigne des Amis de L’Œuf sauvage défendent fidèlement un certain nombre d’artistes en marge du circuit officiel, Jean Rustin, Louis Pons, Jean Benoît, Pierre Bettencourt, Philippe Dereux, Denis Pouppeville, Marie Morel, Patrice Cadiou, René Moreu, Francis Marshall, Stani Nitkowski, A.C.M., Bernard Pruvost, Ghislaine.

Dès 1994, Claude Roffat a édité plusieurs collections plus modestes, dont deux numéros de la revue Enfers, des monographies d’artistes, des tirages limités de dessins d’artistes, des écrits de Philippe Dereux.


SOURCES Wikipedia & Claude Roffat
PHOTOS Dominique Milherou Tourisme-Marseille.com

FICHE A SUIVRE
Avis
Soyez le premier à donner votre avis !
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches