Grand Hôtel de l’Univers et de Castille et le Chef Jean-Baptiste Reboul 36 Rue Saint-Ferréol, 13001 Marseille
2373
Grand Hôtel de l’Univers et de Castille et le Chef Jean-Baptiste Reboul
Arrondissement : 1er

A l’angle de la rue Saint-Ferréol et rue du Jeune-Anacharsis se trouvait au 19ème siècle le Grand Hôtel de l’Univers et de Castille, aujourd’hui disparu et dont il ne reste que très peu de traces…mais l’on sait que l’établissement de luxe accueilli derrière ses fourneaux l’un des chefs régionaux les plus célèbres de l’époque, Jean-Baptiste Reboul, notamment connu pour son livre La Cuisinière provençale, compilant plus de 1 000 recettes et 365 menus…encore une référence aujourd’hui !

L'Hôtel de Castille et le Chef Jean-Baptiste Reboul, Marseille

Chef Jean-Baptiste Reboul

Né le 12 avril 1862 à La Roquebrussanne dans le Var, Reboul apprend le métier de cuisinier dans des hôtels de Montreux sur le lac Léman, puis il partage son travail saisonnier entre la Suisse et la Provence, avant de s’installer à Marseille en 1884.

Il devient chef de cuisine à l’Hôtel de Castille puis à l’Hôtel du Luxembourg. À partir de 1900 et jusqu’à la fin de sa carrière, il est le chef de la maison familiale des Noilly Prat. C’est au numéro 150 de la rue Paradis que se trouvaient les établissements Noilly Prat produisant le célèbre vermouth créé en 1813 par Joseph Noilly à Marseillan dans l’Hérault, à partir d’une recette originale.

Jean-Baptiste Reboul recueille les recettes provençales dans son manuel La Cuisinière provençale ; la première édition de 1897 signée Tacussel fut un succès instantané.

Une copie de la sixième édition de 1910 est envoyée au poète Frédéric Mistral, créateur du Museon Arlaten, musée de la culture provençale en Arles. Il demande à Reboul d’ajouter les noms des plats en provençal, ce qui sera fait dans les éditions suivantes.

Le livre comprend 1 120 recettes et 365 menus. Il a été publié dans 24 éditions (250 000 exemplaires), parfois sous le titre La Cuisinière du Midi et est toujours régulièrement réédité. Une rue de Marseille dans le 10ème arrondissement porte désormais le nom du chef.

L’immeuble de L’Hôtel de Castille accueille désormais des boutiques et des logements.


SOURCES gallica.bnf.fr & Wikipedia
PHOTOS Google Maps & archive non créditée

Avis
Soyez le premier à donner votre avis !
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire