L’Atelier de Serrurerie et de Ferronnerie d’Art Henri Carrera 155 Rue Breteuil, 13006 Marseille
3901
Arrondissement : 6ème

La marquise au dessus de la porte d’entrée de la bibliothèque de l’Alcazar, les rampes et les mains courantes de l’escalier de la Gare Saint-Charles ? les ferronneries de la villa l’Éolienne de Gaston Castel ? Elles sont signées de cette ancienne serrurerie & ferronnerie d’art de la rue de Breuteil, fondée initialement en 1847 par Joseph Viallard avant son rachat en 1920 par Henri Carrera, frère des peintres François et Augustin Carrera (à qui l’on doit le plafond du foyer, aujourd’hui disparu, de l’opéra de Marseille).

L'Atelier de Serrurerie et de Ferronnerie d'Art Henri Carrera, Marseille

Très belle porte d’entrée de l’Atelier

Né en 1890 à  Marseille, Henri-Edouard Carrera intégrera l’entreprise en 1905 comme apprenti avant de reprendre l’établissement en 1920. L’Atelier compte alors 6 forges et 30 ouvriers réalisant des escaliers, portes, balcons et grilles en fer forgés.

Henri-Edouard Carrera croisera le chemin de l’architecte Gaston Gastel qui lui confiera de nombreuses réalisations dont notamment les ferronneries de l‘Opéra Municipal, de son Atelier Maison de la rue Croix-de-Régnier ou encore les portes de l’annexe du Palais de Justice de Marseille.

Écolier puis collégien au Lycée Paul Mélizan, le petit fils du fondateur, né en 1929, prénommé Henri-Gabriel, a toujours habité le quartier de l’Atelier et c’est naturellement qu’il a repris la serrurerie d’art créée par son grand-père.

Il commence d’abord à y travailler en 1947-48 avec son père, après une école de dessin. La serrurerie d’art comptait alors presque 50 ouvriers. Il reprend ensuite l’entreprise en 1961 en association avec son père réalisant notamment en 2002 l’entrée de la bibliothèque de l’Alcazar.

L'Atelier de Serrurerie et de Ferronnerie d'Art Henri Carrera, Marseille

Celui qu’on appelait « Monsieur Carrera » (en signe du respect qu’il imposait par sa seule présence bienveillante) n’a cessé d’y travaillé jusqu’en 2007 et a du s’arrêter faute de repreneurs et avait le projet de transformer son atelier en musée.

Il fut le vice-président du CIQ Haut Breteuil-Paradis-E Rostand-Rome avant de s’éteindre le 24 avril 2014 à l’âge de 84 ans.

Il repose au cimetière Saint-Pierre.

Aujourd’hui c’est son fils Christian Carrera qui ouvre parfois ces étonnants ateliers pendant les journées du Patrimoine et lors de visites privées.

L'Atelier de Serrurerie et de Ferronnerie d'Art Henri Carrera, MarseilleParmi les réalisations des Carrera on compte en autre le superbe portail ciglé EM pour Électricité de Marseille de la Centrale  électrique du Cap Pinède (aujourd’hui disparu), les garde-corps de la galerie à l’étage et les fenêtres du Grand Palais de la Foire de Marseille, la marquise des Dames de France (devenues les Galeries Lafayettes).

Mais aussi la porte du hall d’honneur de la Préfecture, la porte du tribunal de commerce, les fenêtres et portes de l’ancien hypermarché et cafétéria Casino de la Plage du Prado, les fenêtres de la clinique de Marignane, des garde-corps de balcon, des grilles de potager d’anciennes cuisines, des serrures, des portes d’immeuble…


SOURCES ciqbreteuilrome.overblog.com & Architecture et décor à Marseille, 1919-1965 – Gaston Castel et les Artistes (images en manœuvre éditions) – Emannuel Laugier
PHOTOS ciqbreteuilrome.overblog.com & Dominique Milherou Tourisme-Marseille.com

FICHE A SUIVRE
Avis
Soyez le premier à donner votre avis !
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches