Juxtapoz X Mademoiselle Maurice 125, La Canebière, 13001 Marseille
2705
Arrondissement : 1er

Après une première façade réalisée par l’artiste Kviar Boulevard de Paris, l’association marseillaise Juxtapoz s’est attaqué fin avril 2018 à l’ancienne mairie du 1-7, futur emplacement du complexe de cinéma Artplexe, avec la collaboration de Mademoiselle Maurice artiste de renommée internationale ayant déjà posé ses fresques en origamis aux 4 coins du monde. Une oeuvre éphémère qui disparaîtra sous les échafaudages du chantier en décembre 2018 avant sa destruction durant l’été 2019.

Juxtapoz X Mademoiselle Maurice, La Canebière MarseilleC’est dans le cadre des dimanches de la canebière, que du 24 au 28 avril 2018, l’artiste à recouvert ce mural sur la Canebière, de cette oeuvre éphémère ponctuée de couleurs arc-en-ciel et origamis en métal. Le chantier du cinéma Artplexe condamnera à terme la création à disparaître.

Née et ayant grandi dans les montagnes haut-savoyardes, Mademoiselle Maurice est une artiste française. A la suite d’étude en Architecture à Lyon, c’est à Genève puis Marseille qu’elle a posé ses valises, avant de partir vivre une année au Japon.

A la suite de cette année au pays du soleil levant, et suite aux tragiques événements du 11 mars 2011 (Tremblements de terre, tsunami et explosion de la centrale nucléaire de Fukushima) alors qu’elle vivait à Tokyo, elle décide de commencer à composer ses œuvres plastiques et urbaines en lien avec ces faits. Elle s’appuie sur la légende des 1000 grues et sur l’histoire de Sadako, petite fille ayant vécu le drame d’Hiroshima.

Autre création marseillaise sur la Fontaine des Danaïdes lors du Festival POC (© Mademoiselle Maurice)

Autre création marseillaise sur la Fontaine des Danaïdes lors du Festival POC (© Mademoiselle Maurice)

Aujourd’hui installée entre Paris et Marseille, Mademoiselle Maurice élabore puis crée au sein de son atelier d’innombrables œuvres colorées , portant les fruits d’un parcours riche d’influences et d’enseignements.

Via le papier, la peinture, le métal ou encore d’autres techniques mixtes et « de recyclage », elle donne naissance à des œuvres en prise directe avec son quotidien.

Ses matériaux fétiches étant le papier et le fil, elle aime mettre en forme des matériaux nobles et naturels de manière complexe donnant des œuvres ultra colorées.

Lors du Festival POC à Marseille (© Mademoiselle Maurice)

Lors du Festival POC à Marseille (© Mademoiselle Maurice)

Quelques pays où se sont déployées ses créations :

France (Paris, Marseille, Montpellier, Toulouse, Carhaix, Nantes, Lyon, Reims…etc), Italie (Sicile, San Potito), Allemagne (Berlin), Hollande, Suède (Malmo), Norvège (Bodo), Chine (Haikou), Vietnam (Hué), Australie (Sydney), USA (New York et San Francisco), Singapore, Mexique (Mexico), Slovaquie (Kosice), Singapore, Portugal (Lisboa), Japon (Tokyo), ArabieSaoudite (Sharjah), Angleterre (London), Belgique (Bruxelles), Grèce (Athènes), Brésil (Natal, Canto Verde, Rio)…

Les seuls murs pérennes sont à Saint-Quentin en Picardie, à la station Maryland de Londres et à San Potito en Italie : (Murs avec installation faience) et à Sète (K-Live), au MAUSA (Jura) et à Berlin (Allemagne) : (Murs avec origamis de métal).


SOURCES Juxtapoz & mademoisellemaurice.com
PHOTOS Dominique Milherou Tourisme-Marseille.com & mademoisellemaurice.com

Avis
Soyez le premier à donner votre avis !
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches