Esplanade de la Tourette Esplanade de la Tourette, 13002 Marseille
13726
Arrondissement : 2ème

La place offre un des panoramas les plus connus sur Marseille, face à la Bonne Mère et au Vieux-Port. C’est aussi une des portes d’entrées du Mucem via la passerelle du Fort St Jean.

Panorama depuis l’Esplanade

L’esplanade de la Tourette a vu ses habitants périr durant la peste de 1720, comme beaucoup d’autres quartiers marseillais.

Un personnage connu de Marseille, Nicolas Roze (chevalier), dégagera l’esplanade de la Tourette de ses morts, ce qui en fera notamment un de ses faits marquants.

Pour accomplir cette tâche, le Chevalier Roze fait ouvrir deux anciens bastions dans le quartier de la Tourette et y jette les cadavres, présentant à peine forme humaine, avec l’aide d’une compagnie d’environ cent cinquante soldats et forçats.


L’« affaire de la Tourette » ou « affaire de Bournissac »

esplanade-de-la-tourette-marseille-15C’est un épisode de la Révolution française qui s’est produit à Marseille et s’étale entre le mois d’août 1789 et le mois de mars 1790.

Pendant cette période, l’aristocratie et une partie de la haute bourgeoise mènent une offensive contre le mouvement patriote et populaire pour les empêcher de retrouver la vigueur dont ils ont fait preuve au printemps 1789.

Le matin du 19 août 1789, de mystérieux placards manuscrits, signés « Sans Soucy », sont trouvés aux coins des rues de Marseille appelant les membres de l’ancienne garde citoyenne à se rassembler à l’esplanade de la Tourette.

Personne ne vient, sauf la foule qui accueille la garde bourgeoise avec des huées et des sifflets lorsque celle-ci arrive à la Tourette venant du Cours en fin d’après-midi.

Perdant leur sang-froid, les gardes bourgeois tirent alors sur la foule, blessant une quarantaine de personnes et tuant trois personnes, dont le brigadier Garcin de la garde bourgeoise. Alors que la garde bourgeoise s’est volatilisée, l’émeute s’étend dans tout le centre de Marseille.

esplanade-de-la-tourette-marseilleLa maison de l’échevin Laflèche, située dans le quartier Noailles, est pillée et des meubles sont brûlés dans la rue. On arrêtera quarante-trois pillards et incendiaires ou présumés tels. Le comte de Caraman, commandant en chef de Provence, essaie de prononcer une harangue pour calmer les esprits, mais il est obligé de s’enfuir pour ne pas être molesté par la foule.

À dix heures du soir, la loi martiale est proclamée et, nonobstant les privilèges de la cité, les dragons et les Suisses entrent dans Marseille pour réprimer l’émeute et ramener le calme.

Il y eut encore des attroupements le lendemain devant les forts Saint-Nicolas et Saint-Jean pour demander la libération des personnes incarcérées dans les émeutes de la veille, mais ils furent dispersés par les régiments d’Ernest-Suisses et du Royal-la-Marine.


La reconstruction

Après les destructions occasionnées par la seconde guerre mondiale, la reconstruction du vieux port s’est déroulée en plusieurs phases avec notamment l’opération de la Tourette ou îlot de la Tourette en 1953.

Deux immeubles barres ainsi qu’une tour ont été développés pour accueillir près de 260 logements.


SOURCES Wikipedia & pss-archi.eu & tourisme-marseille.com
PHOTOS Dominique Milherou tourisme-marseille.com & Archives

Avis
4
Moyenne 1 REVIEW
VOTRE NOTE:
  • 21 mars 2016 aà 12:53

    Bonjour, J'habite aux abords de la Vieille Charité et je m'intéresse à l'histoire de mon quartier. Votre site est une mine de connaissances ! Seulement voilà, la gravure illustrant cette fiche me pose une question. La tour qu'on y voit figure également sur de nombreuses cartes postales anciennes et surtout, surtout, sur une photographie datée de 1946, c'est-à-dire postérieure à l'effacement du quartier par les allemands. Qu'est-ce que cette tour ?... Les restes d'un ancien moulin ? Est-ce elle qui a donné son nom au quartier ? Quand a-t-elle été détruite ? Ca fait beaucoup de questions, je vous l'accorde ! Mais cette tour m'intrigue... et je suis d'un naturel curieux ! Amicalement. AA

Laisser votre avis
VOTRE NOTE:
  • aa45 :

    Bonjour,
    (Je passe par les commentaires, tous mes messages sont rejetés si je passe par l’adresse mail !)
    L’image que vous m’avez envoyé est très intéressante. Les immeubles qui jouxtent la mairie du deuxième arrondissement existent toujours ! Ils bordent la rue Miradou. C’est quand on continue de monter que ça se complique ! La tour devait être située dans un périmètre formé par la rue Fontaines des Vents, la rue des Ferrats et la rue Saint-Thomé… Des « vides » existent en effet à l’angle de la rue Miradou et de la rue Saint-Thomé.
    Bien amicalement. AA.

Laisser un commentaire

Autres fiches