Chewing-gum King et la Société Industrielle de Confiserie 129 Avenue de Toulon, 13005 Marseille
615
Chewing-gum King et la Société Industrielle de Confiserie
Arrondissement : 5ème

A une époque on pouvait mâcher et claquer “made in Marseille” ! En France, c’est avec l’arrivée des G.I. en 1944, à l’occasion du Débarquement, que le chewing-gum est vraiment popularisé. Une usine marseillaise s’est lancée dans l’aventure de la production locale au 129 avenue de Toulon puis au 9bis, rampe Saint Maurice en lançant les Chewing-gum King au citron et à la menthe verte et les Chewing-gum Holiday’s au parfum..d’anisette ! La marque a également eu l’idée marketing des albums et vignettes de football, 6 ans avec le célébrissime Panini !

C’est le scientifique et inventeur américain Thomas Adams qui, en mélangeant du chiclé (latex issu du sapotillier) avec de la résine et du sirop, fabrique puis commercialise en 1872 les premiers chewing-gums. Il est popularisé en Europe par les soldats US à la fin de la Première Guerre mondiale. La Croix-Rouge américaine expédie 4,5 millions de chewing-gum en France en 1918 pour ses troupes.

À la suite de cette introduction, des sociétés françaises, belges, britanniques et italiennes passent des commandes massives aux États-Unis pour commercialiser le chewing-gum en Europe.

Dès le début des années 1920, des compagnies européennes se lancent également dans la fabrication dont une vingtaine en France, dont le célèbre Hollywood en 1952 et Malabar en 1958.

C’est en 1948 à Marseille que la Société Industrielle de Confiserie (SIC) dépose à l’INPI des emballages, notamment en langue anglophone, pour une collection de “gommes à claquer”…son siège se situait alors au 9bis, rampe Saint Maurice à Marseille, de nos jours un carrossier, après avoir occupé le 129 avenue de Toulon.

La gamme se composait notamment des chewing-gum Holiday’s Anisette au sirop de maïs, des chewing-gum Kingday’s à la chlorophylle, à la menthe verte, ou encore au citron.

La marque avait également noué dans les années 50 des partenariats marketing, comme avec le magazine Zorro, lançant ainsi une gamme de chewing-gum aux couleurs du justicier masqué avec des planches de bandes dessinées dans chaque tablette ou encore des jeux de cinquante vignettes. Vers 1955 la marque lance, 6 ans avant Panini, des albums d’équipes de football avec des cartes à coller et à s’échanger.

Dans les années 60 la série de chewing-gum King-Photo renfermait des vignettes avec des photos de stars de l’époque.

De cette marque marseillaise on retrouve encore aujourd’hui des porte-clefs et des vignettes de joueurs de football en vente sur des sites de vente aux enchères.


SOURCES Wikipedia & Mr Malabar
PHOTOS Archives de la marque

Avis
Soyez le premier à donner votre avis !
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches