Calanque de l’Oule, le Chaudron Calanque de l'Oule, 13009 Marseille
5040

Le nom de cette Calanque vient du provençal oulo qui signifie « marmite » ou « chaudron ». En effet, elle est très encaissée entre des falaises pouvant atteindre 70 mètres de hauteur et son eau y est très agitée les jours de tempête comme en ébullition. Elle n’est accessible que par voie maritime ou en descente en rappel.

calanque-de-l-oule-et-de-leissadon-futurs-croulants-marseille

Oule est la francisation du nom commun occitan ola, prononcé oul(o), signifiant ‘marmite dépourvue d’anses’, ou ‘chaudron’, du latin olla < aulla < aulŭla ‘marmite’.

Ce terme, comme son équivalent français marmite, est couramment utilisé dans tout le midi de la France pour désigner des trous d’eau ou des excavations de forme circulaire formés par l’érosion dans des torrents ou d’anciens cours d’eau.

La Calanque de l’Oule est surplombée par la Falaise du Belvédère qui comprend plusieurs voies d’escalade dont en autre les « Futurs Croulants » ouverte en 1964, la « Traversée des écureuils » ouverte en 1928, « l’Embrouille », ou encore les « Croulants » ouverte en 1960.

Le Jardin et les failles de l’Oule entre Castelviel et la calanque de l’Oule sont un site de plongée possible.

La falaise sous-marine forme un véritable gruyère et les larges fissures de la falaise « terrestre » continuent sous l’eau jusque vers 20 m.

Les failles sont plutôt à l’intérieur de l’Oule, le Jardin vers l’angle du plateau de Castelviel. Pour tous niveaux. Le mouillage par 30/40 m de fond est exposé aux vents.


SOURCES Wikipédia & mcalanques.free.fr
PHOTOS  CamptoCamp & Dominique Milherou tourisme-marseille.com
Avis
Soyez le premier à donner votre avis !
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches