Halle Velten, Brasseries de la Méditerranée & Coco Velten 16 Rue Bernard du Bois, 13001 Marseille
5415

La Halle Velten accueillait autrefois les anciennes brasseries installées en 1826 par Jacques Velten, ouvrier brasseur alsacien…atelier dans lequel travaillera son célèbre neveu Geoffroy qui créera en 1861 sa propre brasserie avant de devenir…créateur de journaux, héros de guerre et sénateur ! Le lieu un temps abandonné est devenu officiellement le 25 mars 2019 Coco Velten, un espace multi activités et de vie abritant la Cité de la Musique de Marseille, le City Stade de Belsunce, un centre social, un Centre Municipal d’Animation, des jardins pédagogiques, une aire de jeux…

Brasseries, Halle & Îlot Velten, Cité de la Musique, MarseilleMais retournons au commencement…et dans la famille Velten, attardons nous donc sur le plus célèbre de la fratrie, Geoffroy. Il est le fils de Geofroid Velten (1806-1869), brasseur à Brumath, et d’Anne-Marie Strohl (1807-1885), originaire de Schweighouse près d’Haguenau, et également petit-fils et arrière-petit-fils d’une lignée de brasseurs alsaciens.

Des études à l’école supérieure de Brumath lui permettent de devenir bachelier en sciences en 1846. En 1848, il s’installe à Marseille, où il travaille dans la brasserie de son oncle, Jean-Jacques Velten (1802-1870), négociant et brasseur…dans un îlot abritant aujourd’hui la Cité de la Musique.

Geoffroy épouse, le 5 septembre 1857 à Marseille, sa cousine Marie-Adèle Velten, fille de son oncle Jean-Jacques, le brasseur. En 1861, Geoffroy Velten fonde son propre établissement qui va être à l’origine des Brasseries de la Méditerranée. En 1890, sa brasserie dispose d’une capacité de production de 25 000 hL de bière.

Il fabrique également de la glace pour les navires de commerce et installe la première malterie pneumatique de France. Toutefois, en 1881, il revend son entreprise et se consacre à la politique. La Brasserie cessera quant à elle ses activités en 1891.

À l’instar de certains protestants réformés, Geoffroy Velten est, sous le Second Empire, républicain militant. Il soutient les candidatures de Gambetta en 1868 et d’Esquivos en 1869.

En 1870, il crée une caisse de secours destinée aux familles des soldats mobilisés par la guerre franco-prussienne, qu’il s’engage à alimenter à hauteur de 1 000 francs par mois durant la durée du conflit et fait don de deux mitrailleuses pour la défense nationale. Il est cofondateur de la société d’Alsace-Lorraine en 1871, et en assure la vice-présidence jusqu’en 1877.

Anciennes Brasseries & Halle Velten, Cité de la Musique, MarseilleGeoffroy Velten finance les journaux républicains marseillais et participe, en 1876 et avec Clovis Hugues, à la création de La Jeune République, première version du Petit Provençal (1880). En juillet 1880, il fonde Les Pionniers de l’avenir, une organisation de jeunesse à visées patriotique et militaire.

Il est conseiller municipal de Marseille en 1874-75. En 1880, il est élu au conseil général, puis devient sénateur des Bouches-du-Rhône, élu sur la liste des Républicains le 25 janvier 1885, où il succède à Eugène Pelletan. Il est réélu le 7 janvier 1894 comme représentant du parti républicain radical. Il entame un troisième mandat le 4 janvier 1903, inscrit dans les rangs de la Gauche démocratique.

À la fin de son mandat, le 6 janvier 1912, il ne se représente pas. Geoffroy Velten, comme beaucoup de réformés, vote la loi sur la laïcité de 1905. Il prend part au débat sur le tarif général des douanes, défend les intérêts de ses électeurs.

Geoffroy Velten est nommé chevalier de la Légion d’honneur en 1881, puis officier en 1885, en distinction de son dévouement pour les blessés de la guerre de 1870 et pour son action lors de l’épidémie de choléra qui sévit à Marseille.

Il existe une place Geoffroy Velten à Brumath, là où se situe sa maison natale, l’ancienne brasserie familiale.

En octobre 2015 la ville de Marseille, en partenariat avec la Soleam a inauguré le City stade du quartier Belsunce.

Cette installation sportive s’inscrit dans le cadre de l’opération « Grand centre ville », et a donné le coup d’envoi d’un projet global qui intègre des espaces multi-sports et des logements.

Avec comme vocations la lutte contre l’exclusion et l’expérimentation de nouvelles manières de cohabiter, le projet Coco Velten héberge près de 80 personnes en résidence hôtelière à vocation sociale, et offre des espaces de travail à près de 40 associations, artistes, artisans, entrepreneurs sociaux et petites entreprises.

En plus d’être un lieu d’accueil, de travail et de rencontres, notre souhait est que Coco Velten soit aussi un espace ouvert à tous les publics de son territoire, connecté aux voisins de son quartier, grâce à différents espaces et usages collectifs aménagés au sein du bâtiment. Coco Velten compte une Cantine et sa terrasse, une Halle, des Archives, un Toit Terrasse pouvant accueillir de la programmation. Prenez place !

Coco Velten est le projet d’occupation temporaire des locaux de l’ancienne Direction des Routes rue Bernard du Bois à Marseille. Ce bâtiment de 4000m² appartenant à l’Etat est en cours de rachat par la Ville, une procédure qui devrait s’achevera fin 2021. Plutôt que de laisser ces espaces vacants, la Préfecture a invité des acteurs de la société civile à y déployer un projet temporaire alliant des fonctions sociales, économiques et culturelles. 

Le pilotage quotidien du projet est assuré par trois structures de l’économie sociale et solidaire. La gestion du foyer et l’accueil des personnes vulnérables sont assurés par l’association Groupe SOS Solidarité. La communauté d’acteurs socio-économiques qui ont été choisis suite à un appel à candidatures est animée par la coopérative Plateau Urbain. La direction globale du projet et l’ouverture au public sont dans les mains de l’association Yes We Camp, qui porte la convention d’occupation temporaire du bâtiment.


SOURCES Wikipédia citemusique-marseille.com & Marseille.fr & cocovelten.org
PHOTOS Collection particulière de Mr Daniel Baltzinger & Dominique Milherou Tourisme-Marseille.com & Google Earth

Avis
Soyez le premier à donner votre avis !
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches