Le Bidonville de la Campagne Fenouil Traverse de Saumaty, 13016 Marseille
5852
Arrondissement : 16ème

Installé en 1952 sur un terrain appartenant aux tuileries de Barthélemy Fenouil, le Bidonville de la Campagne Fenouil abritait environ 300 familles nombreuses, dont une grande partie de gitans rapatriés d’Algérie et des Kabyles…après les fermetures progressives des 30 autres bidonvilles de l’époque tels que ceux de Riaux, de la Rue Pasteur, de St Henri et St André, celui de la Campagne Fenouil fut le dernier à être réhabilité…en 2001 seulement !

bidonville-de-campagne-fenouil-13016-marseille-3Les bidonvilles sont apparus en France après la Seconde guerre mondiale avec le bombardement de nombreuses grandes villes et la destruction de quartiers entiers. Entre les besoins de la population et l’afflux massif de réfugiés le pays a rencontré une véritable crise du logement.

Les populations ont alors du improviser des solutions en attendant la reconstruction. Certains se sont installés sur des terrains vagues ou dans des camps aménagés par l’Etat, comme «le Grand Arénas», dans les quartiers sud de Marseille.

Le besoin en main d’oeuvre pour reconstruire le pays et faire tourner les usines était alors énorme au point de faire appel à des centaines de milliers de travailleurs étrangers…des Algériens, Portugais, Yougoslaves, Polonais, Sénégalais, Maliens… Les Français sans abris ont été relogés en priorité dans de nouvelles cités, mais, selon les endroits, les travailleurs immigrés ont dû se contenter de construire eux-mêmes leur logements. C’est là que sont apparus ces bidonvilles.

bidonville-de-campagne-fenouil-13016-marseille-2

Les lieux après 2010

Le terrain de la Campagne Fenouil appartenait à la Famille Fenouil qui possèdait des tuileries. Pendant la deuxième guerre mondiale, la famille Fenouil est expropriée par les nazis en 1942 car ce terrain avait un intérêt stratégique, il dominait la mer.

Les allemands y construiront des blockhaus qui ne seront jamais détruits. Jusqu’en 1951 seuls ces blockhaus étaient habités par 4 à 5 familles de gitans.

A la fin de la guerre la Famille Fenouil a tenté en vain de récupérer son terrain auprès de l’armée française mais en vain, celle-ci a refusé de détruire les bunkers et de restituer le bien.

A la fin de la guerre d’Algérie, près de 2 000 Maghrébins et Gitans rapatriés d’Afrique du Nord affluent sur le site de la Campagne Fenouil.

En 2001 une dizaine de familles gitanes sédentarisées vivaient encore dans des baraques aux toits bâchés sans le tout-à-l’égout ni toilettes. En 2002 seize maisons individuelles ont poussé sur cette friche de 5 000 mètres carrés où subsistent encore les bunkers.


SOURCES lexpress.fr & tempsdesirenes.wordpress.com & Un bidonville de Gitans rapatriés : La campagne Fenouil par Françoise Brun
PHOTOS Mappy.fr & Archives & tempsdesirenes.wordpress.com

Avis
Soyez le premier à donner votre avis !
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches