Le Mont Rose, le Chevalier Roze et la Batterie militaire Mont Rose, 13008 Marseille
9593
Le Mont Rose, le Chevalier Roze et la Batterie militaire
Arrondissement : 8ème

Au 17ème siècle, la colline qui s’appelait encore “Mont Redon” du fait de sa forme arrondie abritait un imposant château de la famille Roze.

Lors de la grande épidémie de peste arrivée à Marseille en 1720, Nicolas Roze, connu comme “le Chevalier Roze“, se distingua particulièrement en organisant l’évacuation des cadavres, le ravitaillement de la ville et la création d’un hôpital. Il fut également atteint par le bacille de la peste mais en réchappa, ce qui était parfaitement miraculeux pour l’époque. On donna alors au Mont Redon le nom de “Mont Roze”, pour rendre hommage à cette légende bien vivante.

Par la suite, les terres du “Château” furent occupées par l’usine à plomb de la Madrague de Montredon, qui y fut établie en 1888. Les restes de la famille Rostan d’Ancezune, les derniers propriétaires du Château, ont alors été exhumés pour retourner à la terre au sommet du Mont Roze, dans un tombeau que l’on peut encore retrouver.

Par la suite le site fut transformée en Batterie du Mont Rose, une fortification côtière du 19ème siècle bénéficiant d’un gigantesque terrain militaire de 26 500 mètres carrés.

La batterie côtière apparaît dans un procès verbal de la Commission de défense des Côtes du 19 février 1886, comme étant à construire en première urgence. On y trouvait 5 canons de 24 cm Mle 1876 sur affût PC et batterie annexe de 4 canons de 95 mle 1888 sur affût 1904. Les allemands prennent possession des lieux en 1943 équipant les lieux d’un radar FuMG Seetakt FuMO. Il restait encore il y a quelques années son magasin sous roc qui possèdait encore grilles, huisseries, parapluies de tôles et monorail d’origine.

La batterie n’est plus utilisée depuis la deuxième guerre mondiale et le lieu est aujourd’hui déserté de tout soldat et a été déclassé du domaine militaire par un décret du 2 août 2005. Une partie du fort est fermée servant de tombeau à une famille.

Selon le site marseilleforum.com l’information circulait il y’a quelques année que la Marine Nationale souhaitait vendre ce terrain fort bien placé et donc très convoité par les promoteurs et que la mairie de Marseille souhaitait l’acheter mais à condition que l’investissement soit rentable.

C’est pourquoi elle proposait un projet d’équipement hôtelier de qualité avec des activités thématiques telles que la plongée et les jeux d’eau, l’escalade, des parcours balisés de VTT, des promenades ludiques et des randonnées.

La chose n’est pas faite, car pour cela, il faudrait faire sortir le terrain du massif des calanques et donc modifier le PLU et de nombreuses associations de défense de la nature et de protection des calanques s’y opposent. C’est une affaire à suivre…

Aujourd’hui, on pourra aussi remarquer le pylône du centre de radio maritime qui veille et diffuse alentours du haut de ses 32 mètres.


SOURCES marseilleforum.com et fortiff.be
PHOTOS sudwall.superforum.fr & Dominique Milherou Tourisme-Marseille.com

FICHE A SUIVRE
Avis
Soyez le premier à donner votre avis !
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches