Bassins de la Place de la Préfecture Préfecture, 13001 Marseille
2528
Arrondissement : 1er

En 1995 à l’occasion de la création d’un parking, une opération de mise en valeur de la place de la Préfecture a été confiée aux cabinets d’architectes Amédéo et Peybemès, allié à l’architecte-scénographe et plasticien François Seigneur.

La fontaine colorisée par un artiste en 2014

Deux vastes fontaines symétriques ont ainsi été créées afin de faire s’écouler de l’eau dans des bassins successifs. Une voie, vestige d’une ancienne rue, sépare les deux fontaines. Quatre grand mâts pouvant s’illuminer à la nuit tombée finalisent la scénographie

L’Hôtel de Préfecture fut construit lui en 1866 sur le tracé des anciens fossés et remparts réalisés en 1669 sur ordre de Louis XIV.

Pour la petite histoire de cette fontaine on peut signaler qu’en octobre 2014, un artiste a transformé toutes les eaux de la fontaine, prenant une étonnante teinte verte fluo (photo).

L’ architecte-scénographe du bassin, François Seigneur, est né en 1942 à Rémalard dans l’Orne. Il vit et travaille en Bretagne à la suite de sa nomination comme professeur à l’École nationale supérieure d’architecture de Bretagne à Rennes.

Intéressé par le nouvellement des technologies, de l’esthétique et les questions d’économie d’énergie, François Seigneur a toujours accordé une grande place à la recherche et à l’expérimentation.

Depuis 2005, il s’y consacre au sein d’architectonomes, association dévolue à la recherche sur l’habitat écologique de demain. Il donne également à ses recherches une dimension sociale en s’interrogeant sur les logements d’urgence pour les démunis (1993) ou encore sur le bien-être des enfants en milieu hospitalier (La maison de mon Doudou, 2003-2008).

hotel-de-prefecture-marseille-3

L’emplacement autrefois sans les bassins

Diplômé de l’École Boulle en 1961 et de l’École nationale supérieure des arts décoratifs en 1964, François Seigneur suit un parcours atypique à la frontière entre art et architecture. D’abord ébéniste, il s’initie à l’architecture comme dessinateur dans l’agence de Claude Parent où il rencontre Jean Nouvel avec qui il s’associe entre 1970 et 1974.

Dans les années 1980, son nom est associé à des projets importants comme le réaménagement de la Régie Renault (1982) ou la réhabilitation du Théâtre national de Belfort (1983). Il remporte un succès international en 1992 en réalisant le Pavillon de la France pour l’exposition universelle à Séville.

La même année, il crée l’agence « François Seigneur et Sylvie de la Dure » et réalise de nombreux projets d’envergure. Les principaux thèmes qu’il investit sont la monochromie, explorant l’idée d’une absence en architecture, le désordre, introduisant une nouvelle esthétique dans l’ordre architectural, et le rapport au temps dans l’art et l’architecture.


SOURCES Mairie de Marseille & Wikipédia
PHOTOS Rvalette & Stefan Flöper

Avis
Soyez le premier à donner votre avis !
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches