Ateliers de Gas Bijoux et la Duchesse de Sussex Meghan Markle 4 rue clemence 13006 marseille
1259

Gas Bijoux, créé en 1969, a fêté ses 50 ans en grande pompe…une célébration royale pour ce créateur artisanal de bijoux fantaisie labellisé « Entreprise du patrimoine vivant ». En mars 2019 la Duchesse de Sussex, Meghan Markle est apparue revêtue à Rabat au Maroc de boucles d’oreilles « Onde Gourmette » en provenance des ateliers marseillais du Roucas Blanc. Une mise en lumière mondiale qui a dopé les ventes de la marque gérée par son fondateur André Gas et de ses deux enfants Marie et Olivier. Ses créations sont fabriquées à la main par 80 artisans. En plus de ses boutiques de Paris, Marseille, Saint-Tropez, New York, Milan ou Tokyo, Gas Bijoux est aujourd’hui présent dans plus de 25 pays à travers le monde.

Publication Instagram de Gas Bijoux sur Meghan Markle

L’histoire de Gas Bijoux est liée à celle d’une famille. En 1969, André Gas, jeune artiste marseillais sorti major de l’École nationale supérieure des beaux-arts dans la section gravure, arpentait les plages de Saint-Tropez pour y vendre les bijoux porte-bonheur qu’il fabriquait lui-même.

La chaîne de grands magasins « Aux Dames de France » le remarque et contribue au développement de la marque en distribuant les premières collections. En 1971, Gas Bijoux ouvre sa première boutique à Saint-Tropez, place de la Garonne, aujourd’hui un des emplacements les plus convoités de cette ville. Elle deviendra un des symboles les plus emblématiques de la marque.

En 1999, André Gas, après avoir ouvert en 1993 sa première boutique parisienne rue Étienne Marcel, est rejoint dans l’aventure par ses deux enfants, Marie et Olivier. Olivier Gas, aujourd’hui président directeur général de la marque, donne à l’entreprise une dimension internationale en comptant plus de 300 revendeurs.

Marie Gas est elle chargée de la direction artistique, de la création des bijoux à la mise en scène des boutiques, en passant par l’esthétique des campagnes de publicité. Elle transmet régulièrement à l’atelier ses envies de couleurs, des idées de formes et des alliances de matières.

En 2006, la marque explore d’autres territoires et lance son premier parfum, Ensoleille moi (qui sera éditée dix ans plus tard dans une version Eau de Parfum) ainsi que des bougies parfumées.

En 2011, pour son savoir-faire dans la fabrication de bijoux la maison Gas Bijoux été élevée au rang d’Entreprise du patrimoine vivant. Un label qui lui été reconduit en 2016.

Ateliers Gas Bijoux à Marseille

Cette maîtrise globale de la fabrication de bijoux a permis à la marque de collaborer avec plusieurs maisons comme Repetto, en habillant les ballerines de la marque de charms Gas Bijoux.

Gas Bijoux fabrique la majorité de ses créations dans son atelier des hauteurs de Marseille, grâce à un savoir-faire artisanal particulier. Après l’impulsion créative lancée par André Gas et selon un processus précis, les pièces sont découpées, assemblées, polies, martelées, brossées, enfilées, emballées, émaillées et travaillées à la main par 80 experts.

Une simple créole argentée nécessite par exemple 13 différentes opérations. Il est fréquent que l’atelier crée un bijou en série très limitée, dont la production s’arrêtera quand la matière sera épuisée.


SOURCES Wikipedia & Gas Bijoux
PHOTOS Gas Bijoux & Instagram Gas Bijoux

FICHE A SUIVRE
Avis
Soyez le premier à donner votre avis !
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches