47 Rue Fortuné Jourdan, des patates au jazz du Rouge Belle de Mai 47 Rue Fortuné Jourdan, 13003 Marseille
120
47 Rue Fortuné Jourdan, des patates au jazz du Rouge Belle de Mai
Arrondissement : 3ème

47 Rue Fortuné Jourdan, des patates au Rouge Belle de Mai, Marseille

Ce lieu atypique du quartier de la Belle de Mai accueillait en 1905 l’entrepôt d’un négociant en pommes de terre qui vendait sa marchandise au marché du Cours Julien…un immeuble qui connaîtra plusieurs vies très disparates avant de devenir en 2008 un club de jazz intimiste, le Rouge Belle de Mai.

Après sa période “patates”, l’immeuble se transformera en savonnerie pendant de nombreuses années avant d’accueillir un négociant en papier.  Le site fermera pendant la guerre avant d’abriter une agence spécialisée dans les caisses enregistreuses, puis un concessionnaire IBM avant de se métamorphoser de nouveau en garage Renault avec son atelier au rez-de-chaussée et sa concession en sous-sol…un mur jaune, des photos, ainsi qu’un ancien réservoir d’essence encore exposé dans la salle de bar en 2020 témoignent de ce passé.

La salle de concert de Jazz et son restaurant “Rouge Belle de Mai” ouvrira ses portes en 2008…un nom en hommage au passé ouvrier du quartier et de sa manufacture de tabac et au rouge du rideau d’une salle de spectacle.

47 Rue Fortuné Jourdan, des patates au Rouge Belle de Mai, MarseilleDans « une cité qui fût jazz », le Rouge Belle de Mai s’érige aujourd’hui en véritable « lieu de fabrique » qui conjugue excellence et convivialité, brassage des populations et des musiciens, résistance artistique et urgence poétique” écrivait L.Dussutour dans le Journal Ventilo.

Jazz & Be Bop, Jazz & Pasta, Scènes ouvertes…ce lieu de spectacle vivant et très chaleureux est mis en vente en septembre 2020 suite à l’envie de départ à la retraite de son attachante propriétaire marseillaise, Corine Barbereau, pianiste classique issue du conservatoire de Marseille et ancienne enseignante de son art.

Les photos à retrouver dans la galerie de cette fiche sont peut-être les dernières de ce lieu tel quel, tout dépendra du repreneur de cet immeuble de 318 m² sur trois niveaux, doté d’un bel appartement à son sommet. On espère que le lieu gardera sa vocation artistique ou peut-être poursuivra t’il sa vie atypique, oscillant entre patates, savons, papiers, ordinateurs, voitures, jazz et…?


SOURCES Rouge Belle de Mai
PHOTOS Dominique Milherou Tourisme-Marseille.com

Avis
Soyez le premier à donner votre avis !
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches