Le Blog sur Marseille

Nouvelle fiche sur la carte | Villa Marie Jeanne et la famille de Montmirail, créatrice de l’OM

La chambre d’hôtes de la Villa Marie Jeanne est un lieu de villégiature champêtre marseillais du 12ème arrondissement, ancien domaine viticole du 18ème siècle entouré d’un parc. Ce très beau domaine a une particularité qui pourrait bien séduire les fans de l’Olympique de Marseille de passage dans la cité phocéenne, en effet à la tête du domaine on trouve la famille de Montmirail dont l’arrière grand-père, René Dufaure de Montmirail à fondé l’OM en 1899 et l’arrière grand-mère Madeleine de Montmirail à légué la célèbre devise « Droit au But ».

5 juillet 2020 / par / dans
Nouvelle fiche sur la carte | Le Baou, le Rooftop (naturel) et Club électro du Nord de Marseille

Lancé fin mai 2019 par les équipes des Jardins Suspendus, cet étonnant club électro éphémère de 1000 m² des quartiers Nord a posé son barnum sur le domaine atypique du MIF 68, le Marseille International Fashion Center et sa centaine de conteneurs métalliques-showroom de grossistes en textile chinois. Le Baou est posé à flanc de colline sur un site exceptionnel dominant toute la rade. Il ouvre ses portes pour 3 mois durant la saison estivale pour des DJ set et des apéros…panoramiques à 180°. Réouverture, demain 3 juillet.

2 juillet 2020 / par / dans
Nouvelle fiche sur la carte | La Résistance Marie-Madeleine Fourcade et le PC du 355 Corniche Kennedy

La marseillaise Marie-Madeleine Fourcade fut, pendant la Seconde Guerre mondiale en France, responsable de l’un des plus importants réseaux de résistance ayant agi pour les Britanniques (MI6). Elle est la seule femme à avoir dirigé un grand réseau de résistance en France, et l’une des rares en Europe avec la Belge Andrée De Jongh. L’un des postes de commandement du réseau se situait au 355 de la Corniche. En surplomb se trouvait la villa « la Brise » qui abritait la centrale-renseignement. Décédée en 1989, Commandeur de la Légion d’honneur et titulaire de la médaille de la Résistance (avec rosette), croix de guerre française et belge, officier de l’ordre de l’Empire britannique et de l’ordre de Léopold, elle deviendra même députée européenne.

27 juin 2020 / par / dans
Mise à jour d’une fiche | Rotonde Ferroviaire Pautrier, le Donut sauvé de justesse

Bâtie en 1889, elle fait partie d’une génération de rotondes qui accompagnaient la ligne Paris-Lyon-Marseille, colonne vertébrale des chemins de fer français. Par sa forme circulaire, elle permettait d’assurer l’entretien des locomotives à vapeur en utilisant une plaque tournante centrale qui permettait de déplacer les locomotives en direction des différents ateliers. Si la rotonde a servi jusqu’en 2008, elle est tombée dans l’obsolescence jusqu’à qu’un nouveau projet de 26 M€ ne la sauve d’une destruction initialement prévue en 2014. Des travaux débutés en juillet 2017 qui se sont achevés en juin 2020. Ils permettent de nouveau d’accueillir le remisage des TER et les opérations légères de maintenance.

19 juin 2020 / par / dans
Nouvelle fiche sur la carte | Balade sonore de l’Allée des Calanques

Un panneau, un plan de localisation et un flashcode à photographier avec son portable…vous êtes prêts à écouter une balade sonore en 4 étapes signée Les Robins des Villes, imaginée le long de l’Allée des Calanques, un fil conducteur entre différents quartiers et parcs marseillais…cette fiche pointe la balade sonore n°2 « On dirait un pigeonnier », près de l’Agachon de la Soude. On trouve d’autres épisodes au Parc Bortoli (n°1), près du sous-marin géant de la Comex et du Parc de la Jarre (n°3) et enfin à côté de la maison de quartier près de l’avenue Colgate et Parc du Baou de Sormiou.

16 juin 2020 / par / dans
Nouvelle fiche sur la carte | Lavoir Public de Château Gombert, depuis 1725

Marseille a pu compter jusqu’à une quarantaine de lavoirs publics. Certains ouvrages évoquent celui de St Mauront comme le dernier encore visible dans la cité phocéenne…mais c’est sans compter sur celui du 13e siècle du Barquiou au Panier et sur ce lavoir du 18ème siècle de Château Gombert. L’édifice a été restauré et protégé par des grilles en 2013.

15 juin 2020 / par / dans
Nouvelle fiche sur la carte | Le blockhaus R622 de la Calade, devenu abri de quarantaine

A l’angle du Bd Ledru Rollin et du Chemin de la Madrague-Ville, ceinturant le Parc de la Calade, les vestiges du blockhauss R622 sont encore visibles. Cet abri pour groupes de combat à double chambre pouvait accueillir une vingtaine de soldats. Ce site est stratégique à l’époque, c’est l’entrée nord de Marseille et des abattoirs et le carrefour de plusieurs axes routiers importants. Selon certaines sources, après guerre, le bunker aurait servi de site de mise en quarantaine pour les patients d’un hôpital de recherche des maladies tropicales…Un amateur de vestiges militaires auraient ainsi retrouvé à l’intérieur des déchets de l’hôpital, avec notamment des pots de chambre et autres pistolets urinoirs et serait tombé malade après la visite des lieux !

13 juin 2020 / par / dans
Close