La Machine à Remonter le Temps de Marseille

  • Accueil
  • La Machine à Remonter le Temps de Marseille
La Machine à Remonter le Temps de Marseille | 9 Quai de Rive Neuve

Hier un militaire en mission à Marseille en 1962-1963 afin de transporter les rapatriés d’Algérie du Port à la Gare m’a demandé par mail si je pouvais retrouver une photo de « Chez Madelon », Quai de Rive Neuve, dont il gardait un très bon souvenir…il m’a demandé également ce qu’était devenu l’établissement …on n’y sert plus de bouillabaisse mais plutôt des « fish & chips ».

30 janvier 2020 / par / dans
La Machine à Remonter le Temps de Marseille | Plages du Prado

Avant et après l’aménagement artificiel du littoral créé à la fin des années 1970 par Gaston Defferre. Les plages du Prado ont été construites sur 20 hectares pris sur la mer, à l’aide des remblais issus de la construction des deux lignes de métro marseillaises.

En arrière plan de la photo d’archive du haut on peut encore voir le Château du Collet Redon  dominant la baie de Marseille. La bâtisse sera détruite en 1943 par les troupes allemandes. Aussi visible une ligne de tramway aujourd’hui disparue. L’ancien réseau, qui a fonctionné de 1876 à 2004, a compté jusqu’à une centaine de lignes. Il est abandonné après la Seconde Guerre mondiale sauf une ligne, la 68, qui a fonctionné jusqu’en 2004.

Au fond à droite on aperçoit certainement une des cheminées de La Compagnie du Fil de Lin. Après l’Armistice de 1918, l’industriel, pacifiste, libertaire et franc-maçon Jean Roumilhac crée cette entreprise. Bien avant le Front populaire, les quelques 250 employés de la Compagnie bénéficient de toutes les mesures sociales : restaurant d’entreprise, les 40 heures hebdomadaires et les congés payés…une société modèle et un patron-militant de l’économie distributive qui accueillit nombre d’exilés politiques espagnols. Jean Roumilhac meurt dans un accident de voiture le 27 juillet 1949 à Aix-en-Provence, sa compagnie quant à elle vers 1970. Un projet immobilier devrait prendre place sur les derniers vestiges de ce patrimoine industriel marseillais.

9 décembre 2019 / par / dans
La Machine à Remonter le Temps de Marseille | Les anciens ateliers Nadar

Le temps s’est comme figé aux fenêtres murées du 77 de la Canebière…ici se trouvaient les anciens studios du premier grand portraitiste de l’histoire de la photographie Félix Tournachon, dit Nadar qui était aussi caricaturiste, écrivain et aéronaute…inspirant même Jules Verne pour son roman Cinq semaines en ballon et De la Terre à la Lune.

Nadar a effectué, à partir de 1850, des séries de photos d’artistes du XIXe siècle, parmi les plus célèbres. Il installe à Marseille en 1897, au 21 rue Noailles, l’actuel 77 La Canebière, son 4ème site en France, un atelier photographique parmi les plus exceptionnels au monde…ce site classé qui aurait pu devenir un musée de la photographie disparaîtra le 15 juin 2014 dans un effondrement qui suscitera une vive polémique quant à la gestion de l’Atelier par la ville et du fait de transactions immobilières douteuses.

C’est ainsi que disparaîtra le dernier studio de photographe professionnel du 19ème siècle en France et sans doute au-delà…un fast-food « trône » aujourd’hui à la place, symbole d’un immense gâchis.

20 septembre 2019 / par / dans
Close