Lancé le 18 mars 2013, à l’occasion de Marseille Capitale Européenne de la Culture, le Tunnel des 1000 signes est toujours en place aujourd’hui, telle une caverne de hiéroglyphes d’un nouveau genre, paré de plus de 450 images peintes sur différentes formes de panneaux routiers. Le tunnel offre à chaque passage un nouveau récit drôle, iconique et décalé.

Frédéric Clavère est peintre. Il collectionne les images, celles des livres, des magazines, de publicités, des BD… Il les sélectionne minutieusement pour leur valeur picturale et iconique, puis les classe dans des dossiers selon des thématiques précises.

Pratiquant souvent une peinture proche du collage, il est l’auteur d’une œuvre provocatrice et drôle.

Pour le tunnel Benédit-Jobin, trait d’union entre le centre ville et la Friche la Belle de mai, l’artiste a proposé d’intervenir sur les voûtes en installant un ensemble de panneaux peints.

À la manière d’une caverne de hiéroglyphes d’un genre nouveau, ces panneaux s’inspirent des codes de signalisation routière, de signes, symboles, images indexées à l’histoire, l’art, les mythologies, les sciences naturelles aussi bien que des référents dits de basse culture comme la bande dessinée, l’onomatopée, le graffiti, tatouages, logos, etc…

Ils composent une mosaïque de pictogrammes issus à la fois de l’imaginaire de l’artiste mais également des propositions faites par les usagers du tunnel.

Pour cela, des temps de rencontres et des ateliers sont mis en place avec les habitants, les écoliers, les salariés… du quartier dans le but de récolter un corpus de matières visuelles, une ressource iconographique précieuse dans laquelle l’artiste puisera et traduira dans son langage artistique.


SOURCES MP 2013 – lafriche.org
PHOTOS  lafriche.org & Google Street View

Dominique
Avis
There are no reviews yet, why not be the first?
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches