Arrondissement : 7ème

L’île désertique du Frioul garantissait l’isolement des navires et le fortin, construit sous Henri IV au sommet de l’île assure la protection des cargaisons. Encore visible aujourd’hui sur le même emplacement la tour de Pomeguet est un réduit-modèle 1846 construit en 1859-1860 comme poste de garde du chemin réalisé à la même époque entre le Port de Quarantaine et le Fort de Pomègues.

Il était conçu pour loger 40 hommes. Dans le même temps, d’autres réduits du même type sont construits sur le Frioul (sites de Mangue, de Banc et de Croix), un autre sur l’îlot d’Endoume et deux encadrant la Corniche (Pharo et Malmousque).

Ceux de Pomèguet et d’Endoume, ayant perdu tout intérêt militaire après la guerre de 1870, nous sont parvenus intacts. Les autres furent enterrés lors des modernisations ultérieures des sites.

La tour ne subira pas de dommages pendant la deuxième guerre mondiale et les très nombreux bombardements. Le site est fermé et actuellement non utilisé.

A l’origine, c’est à partir de 1627 que l’anse de Pomeguès en contrebas est affectée à la mise en quarantaine des navires et s’est dotée d’une infirmerie toujours visible.

Le fortin en assurera la protection jusqu’à ce qu’entre 1822 et 1825, les autorités marseillaises aménagent un nouveau port de quarantaine, le port Dieudonné qui entraînera en 1828 la construction d’une nouvelle et grande infirmerie de quarantaine sur l’île de Ratonneau, l’Hôpital Caroline.


SOURCES infos-patrimoinespaca.org
PHOTOS Dominique Milherou Tourisme-Marseille.com
Dominique
Avis
Pas d'avis pour le moment. Vous souhaitez être le premier ?
Laisser votre avis
VOTRE NOTE:

Laisser un commentaire

Autres fiches